Bébé à bord

BebeABord_petit

0,99 € / 1,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Anne Rossi

Genre : Romance historique, Pirates, Travestissement
Longueur : Nouvelle (11 000 mots)
Sensualité : Doux

L’aventure et le danger, ça le connaît ! Depuis qu’il s’est fait pirate, le capitaine Barthélémy Renard cherche fortune dans les eaux des Caraïbes. Pourtant, c’est un drôle de trésor que son équipage vient de trouver dans les débris d’une épave : un bébé ! Rapidement adoptée par les hommes du Tonnerre, la petite fille est rebaptisée Océane. C’est alors que le navire arrive en vue d’ilôts inconnus sur la carte. Qui sait quel genre d’homme ou de créature ils abritent ?

À la suite du naufrage de son transport, Sam a bien dû se débrouiller pour survivre en attendant l’infime chance de se faire secourir. Mais quand ses yeux se posent sur le médaillon d’Océane, un tout autre plan se forme dans sa tête. Barthélémy n’est pas au bout de ses surprises…

Un vent léger soufflait dans les voiles. Les îles traîtresses avaient disparu à l’horizon, et Océane, vaincue par la fatigue, s’était endormie après seulement deux reprises de sa berceuse favorite. Barthélemy jouissait donc d’un moment de détente bien mérité sur le pont, quand il aperçut leur nouvelle recrue en train d’installer un hamac de lianes tressées sur le tillac.

« On peut savoir ce que vous faites ?

— Ça me parait évident.

— Vous comptez dormir ici ?

— Non, c’est pour attraper des poissons volants. »

Barthélemy hésita un instant, partagé entre l’envie de rire et l’affront à son autorité. Il se ressaisit pour adopter son air le plus martial :

« Personne ne dort sur le pont. Installez votre engin dans la cale avec les autres.

— Désolé, mais après deux ans de solitude, supporter la promiscuité d’une cale de bateau est au-dessus de mes forces. À moins que vous ne soyez disposé à me céder votre cabine ? »

Une partie de l’esprit de Barthélemy ne put s’empêcher de trouver la perspective plaisante. L’autre partie ne s’en exprima qu’avec plus d’indignation.

« Écoutez, il y a un minimum de discipline à respecter à bord. Je suis le capitaine de ce navire, en conséquence de quoi je vous ordonne de descendre dans cette foutue cale !

— Je suis un passager, capitaine, pas un membre de votre équipage, fit Sam en croisant ses bras sur la poitrine.

— Je suis seul maître à bord après Dieu, et j’ai autorité sur tous à bord, quel que soit leur statut.

— J’ai vu ça avec Océane… » glissa perfidement Sam.

Barthélemy se sentit brusquement guetté par l’attaque d’apoplexie. Son jeune passager lui décocha un sourire en coin accompagné d’un regard si limpide que le capitaine ressentit soudain une bouffée de chaleur. Qu’est-ce qui lui prenait, bon Dieu ? Cet inconnu lui tournait le sang. Un éclair de lucidité lui fit brusquement prendre conscience des raisons qui poussaient Sam à s’isoler sur le pont.

« Bon, d’accord. Restez là mais prenez garde, le temps peut tourner rapidement.

— Oui, papa. »

Papa ! Barthélemy manqua derechef s’étrangler d’indignation. Il n’avait que vingt-quatre ans : en aucun cas l’âge d’être le père d’un jeune insolent de… quoi ? seize, dix-huit ans ? En tout cas, plus l’âge d’un frère cadet que d’un fils. Sauf qu’il ne lui inspirait pas du tout des pensées fraternelles.

« Ça va, capitaine ? Vous avez le teint bien rouge. Vous n’auriez pas dû forcer sur le rhum, ce soir. À votre âge, il faut savoir se modérer. »

Barthélemy lui lança un regard assassin, les narines fumantes. À quoi donc jouait ce morveux ? S’il espérait lui faire perdre son sang-froid, il allait en rester pour ses frais… Il inspira un grand coup, puis faillit se prendre la figure dans un ris ; il reprit aussitôt le contrôle et lança d’une voix frémissante :

« Je vous souhaite une bonne nuit, M. O’Neil. »

Seul un rire étouffé lui répondit. J’ai décidément embarqué un démon à mon bord, songea Barthélemy, vaincu. Quelque chose lui soufflait que sa nuit à lui serait tout sauf bonne.

« Beaucoup aimé cette histoire bien écrite où l’on ne s’ennuie pas une minute. » – Eve Terrellon

« L’histoire est prenante jusqu’au bout. Les rebondissements sont nombreux et on ne s’ennuie vraiment pas. Les personnages sont très attachants … Alors, courez lire cette nouvelle ! » – Flobookolic

« Lorsque j’ai commencé ma lecture, j’ai été agréablement surprise … La base de l’histoire est bien trouvée, le style et la plume de l’auteure m’ont plu. » – Lily

8 commentaires
  1. 11 avril ? Aaargh mais c’est dans longtemps ! Je viens de terminer Les Yeux de Tempête du même auteur et il m’en faut plus, plus de pirates ! Bon, je n’ai plus qu’à prendre mon mal en patience…

  2. Je trouve que cette auteure est vraiment très forte pour le coté aventure et une fois qu’on arrive à la dernière page, on se dit « Mince! j’en voulais encore ». Dommage que ce soit trop court. J’aime beaucoup son style également.
    Si au niveau aventure elle nous donne envie d’en lire plus … par contre je trouve qu’au niveau romance ça manque de sensation, de passion, comme si elle avait peur de se lâcher. J’avais remarqué ça aussi pour l’autre nouvelle. C’est très bien écrit et tout mais c’est « froid ». Ceci dit ça ne m’a pas empêché d’apprécier cette lecture et ça ne m’empêchera pas de lire encore cette auteur si j’en ai l’opportunité.

  3. Beaucoup aimé cette histoire bien écrite où l’on ne s’ennuie pas une minute.

  4. Si j’ai apprécié la première moitié de cette nouvelle, la fin m’a donné comme un goût d’inachevé. Je ne sais pas pourquoi, c’est toujours bien écrit, mais… voilà. Pour moi, il manquait quelque chose et je n’ai pas été happée comme pour Les Yeux de Tempête.

  5. Le vent fait claquer le hunier. Les embruns éclaboussent le pont. Le vent porte un parfum d’aventure. Une fois embarquée à bord du « Tonnerre » l’histoire nous emporte et on regrette l’apparition du mot FIN.

  6. Après « Les yeux de tempête », j’ai eu tout de suite envie de prolonger le plaisir par une autre nouvelle de cette auteure et j’ai apprécié « Bébé à bord ». J’ai trouvé l’idée de l’ambiguïté sur « qui » est Sam bien trouvée, même si je regrette que la rapidité du développement ne m’ait pas permis d’accrocher plus aux personnages.

  7. Encore une histoire agréable sous la plume experte d’Anne. Nous partons dans le monde de la piraterie… Où encore une fois la poudre à canon prend vie à mon plus grand plaisir. J’aime beaucoup la relation entre Bart et Sam, les passages narrant le trouble du capitaine sont très bien trouvé et j’ai été surprise par la chute (sur Sam). J’ai aussi aimé le fait que la petite fille finisse par porter bonheur à l’équipage : ce qui tranche bien avec les croyances de l’époque ! Bref une histoire bien plaisante

    Ce que j’aime : le personnage de Sam, sa relation avec Bart. Le fait que l’auteure ne soit pas centrée sur le bébé ( j’aurais détesté lire pendant des pages et des pages les premiers mots, le changement de couche etc)

    Ce que j’aime moins : c’est trop court

    En bref : Une très jolie romance, agréable à lire et bien écrite

    Ma note : 7,5/10

Laisser un commentaire