Chimères, Gangsters et Informatique

Chimeres_petit

0,99 € / 1,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Amélie Voyard-Venant

Genre : Romance M/M, Romantic suspense, Comédie
Longueur : Nouvelle (14 000 mots)
Sensualité : Doux

Malfaiteur comme dans les films, Oliver mène la vie de ses rêves. Sa nouvelle mission : découvrir le lieu où la police conserve les répliques d’anciennes statues chinoises qui viennent d’être interceptées. La routine, si ce n’est qu’on lui a collé un partenaire, Thomas, et que celui-ci semble en tous points parfait.

Pour Oliver, c’est le coup de foudre. Mais après la façon dont a tourné sa dernière relation, peut-il se permettre de croire à une fin heureuse ? De plus, mêler vie privée et vie professionnelle est rarement une bonne idée. Catastrophe dans 5, 4, 3…

« Voilà une nouvelle que j’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à lire, et pour cause, car elle est vraiment amusante ! » – Sherryn.net

« Le style de l’auteure est contemporain et fluide. L’histoire se lit facilement et le rythme est vivant. On se laisse très aisément emporter dans cette petite aventure. » – Bunkobon (Toshokan.me)

« Très sympa ! Plein d’humour et le point de vue à la première personne est réussi, vivant, drôle… » – Valéry K. Baran

4 commentaires
  1. Très sympa ! Plein d’humour et le point de vue à la première personne est réussi, vivant, drôle…
    Concernant la romance, je l’ai appréciée mais j’aurais peut-être préféré voir les personnages affronter des obstacles plus forts par rapport à leur relation alors que là, ceux concernant à leur travail (Meredith et compagnie) m’ont semblé plus importants.
    En tout cas, j’ai pris du plaisir à cette lecture que j’ai trouvée sympathique comme tout (j’ai tout lu d’une traite, d’ailleurs : c’est un signe ^^).

    • Merci beaucoup !! Je suis vraiment très contente que tu aies aimé, et merci aussi d’avoir pris le temps de commenter pour le dire 😀

  2. Comme à ma première lecture, leur travail ne m’a pas accroché, la comédie y est pour beaucoup et les références (trop ?) nombreuses ne m’ont pas aidée. Pourtant, j’aime bien Oliver, même si parfois, je le trouve un peu trop candide, et je continue de voir Matt Bomer en Thomas, ce qui n’est pas désagréable. 😉

    • J’ai bien aimé cette nouvelle. Même si je trouve que nos méchants garçons sont un peu trop « gentils », il y a de l’humour et c’est bourré de référence qui m’ont fait sourire. Un bon moment de lecture.

Laisser un commentaire