Entretien avec les gagnantes du concours de nouvelles

Entretien avec les gagnantes du concours de nouvelles

En juin et juillet derniers, nous avons eu le plaisir de découvrir pas moins de 26 nouvelles dans le cadre du concours « Romance et bit lit ». Au terme d’un vote des lecteurs à deux tours, la première place a été remportée par Fanny André (« FA », en photo ci-contre) avec la nouvelle de bit lit Rancard et Étendards (renommée Le Choix de la banshee pour la publication), et la deuxième place est revenue à Florence Cochet (« FC », donc) avec le texte de romance fantasy Premier Sang.
Les questions proviennent de lectrices curieuses d’en apprendre plus sur nos deux auteures…

Emilie Milon : Florence, est-ce que tu as soumis une autre nouvelle au concours, car il me semble avoir reconnu ta plume sur un autre texte ?

Florence Cochet

Florence Cochet

Florence Cochet : C’est exact, j’ai écrit une autre nouvelle pour le concours… (Morsure)

EM : J’ai beaucoup aimé ton univers et ta plume. Est-ce que tu as d’autres textes à nous faire lire ?
FC : Quelques nouvelles, qui ne sont pas de la romance, sortiront prochainement (ou sont sortis récemment) dans différentes anthologies.
J’avoue m’être remise à écrire après une pause de cinq ans… et être éclectique : littérature « blanche » (rarement), SF, fantasy, fantastique… J’apprécie particulièrement les littératures de l’imaginaire.
Mais j’aimerais bien raconter d’autres « aventures » de Shandra… et de mon autre héroïne.

1erSang_petitEM : Quelles ont été tes inspirations pour Premier sang ?
FC : Premier sang est tiré de l’univers d’un roman que j’ai écrit il y a près de 10 ans. J’en ai toujours aimé les personnages et souhaitais les retrouver.

Florence Chevalier : Depuis quand écrivez-vous ?
Fanny André : La grande question… Eh bien, je crois pouvoir dire que ma première publication date de mes sept ou huit ans. Mon éditeur a épuisé toutes les copies du manuscrit et ce premier ouvrage a reçu un bel accueil. Mon éditeur était ravi… Si, si, tout ça est vrai, mais l’éditeur en question est mon père et mon premier public était donc le cercle familial. Et pour les plus curieux, le roman racontait les péripéties d’un chien… Très original. Il n’est par contre plus disponible à la vente, dommage, je sais !
FC : J’écris depuis mon adolescence. Comme la plupart des jeunes filles, j’ai commencé par un journal intime, puis des poèmes. Ensuite, j’ai écrit des discours pour diverses occasions plus ou moins heureuses, des chansons et des histoires pour des amis. La naissance de mes enfants m’a conduite à une longue pause et… me revoilà.

FCh : Quelles sont vos motivations pour écrire ?
FA : Je crois que c’est un besoin. C’est bête et cliché, pourtant, tout comme lire, j’ai besoin d’écrire. Les rares périodes où j’ai arrêté, c’était vraiment par manque de temps ou pour me concentrer sur d’autres techniques artistiques (peinture…). Je pense que j’ai trop d’histoires et de mots dans la tête pour les laisser sommeiller, alors j’écris avec acharnement et j’espère partager tout ça avec les lecteurs. Après un détour par la fan fiction, je suis vite revenue à des histoires originales. Donc, mes motivations sont : une bonne santé mentale, et si tout va bien, le partage, car on écrit pour être lu, il me semble.
FC : Le terme « motivations » est délicat… Je dirais que je me suis récemment rendu compte qu’écrire était indispensable à mon équilibre. Je m’y suis donc remise avec assiduité depuis février 2014. L’inspiration surgit là où je l’attends le moins : un détail du paysage, une discussion avec des amis, l’observation des gens qui m’entourent.

FCh : Quelles sont vos autres œuvres publiées ?
FA : Aucune ! Les fan fictions citées plus haut sont en pleine refonte, et les forums où elles ont pu évoluer ne sont plus vraiment consultés.
FC : Depuis 2013, j’ai publié des nouvelles dans des anthologies et des revues. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rendre sur mon site.
Et de nombreux autres projets sont en cours…

FCh : Pourquoi avez-vous choisi spécifiquement de participer au concours des éditions Laska ?
ChoixB_petitFA : Car j’ai lu un livre ou deux de cette maison d’édition et elle a attiré mon attention par sa volonté de proposer de la romance atypique… et francophone ! Une part des livres que j’écris sont de la romance et j’ai eu envie de tenter l’aventure avec Bane et Dorian, histoire que j’ai déjà depuis un moment dans mes placards et qui évolue petit à petit…
FC : J’avais depuis fort longtemps envie de faire renaître des personnages créés avec ma meilleure amie, illustratrice. Le concours Laska m’en a donné l’occasion. Quant à choisir ce concours en particulier, j’avais lu de nombreux commentaires positifs sur Internet sur cette maison et avais envie de lui transmettre un manuscrit. Comme les soumissions étaient fermées, je me suis dit que le concours était la meilleure occasion de transmettre mes écrits à l’éditrice… 😉

FCh : Envisagez-vous d’écrire une suite à vos nouvelles ? Je suis restée un peu sur ma faim pour les deux et j’aimerais bien avoir la suite !
FA : Et là subtilement, j’enchaîne sur ma dernière réponse. Oui, cette nouvelle est un aperçu d’un univers plus vaste, à priori une suite de novellas, que j’ai adaptée pour répondre au format imposé par le concours. J’ai donc revu mon histoire pour la rendre cohérente en modifiant les événements du livre. À la base, les rebondissements étaient un peu différents et je commençais à conter l’histoire dès la rencontre des deux terribles. Donc j’espère pouvoir développer cet univers et le proposer chez Laksa peut-être dans quelques mois, le temps que tout ça prenne une forme concrète. L’idée serait une suite de novellas légères dans le style bit-lit, mais avec une bonne dose d’humour et d’autodérision. Voilà le plan pour conquérir le monde, Minus… Je m’égare.
Et je remercie encore les lectrices de Laska qui ont voté pour Bane et Dorian, c’est vraiment une belle aventure et je ne m’attendais pas à finir première. Plus que toute autre publication, être choisie par les lectrices elles-mêmes m’a fait plaisir à un point que je n’attendais pas. Tout comme les commentaires sur le forum d’auteurs aguerris comme Anne Rossi, Jo Ann von Haff, etc. pour ne citer que les auteurs dont j’ai reconnu les pseudos. Donc merci à toutes ! (avec un salut à la Miss France, mais les larmes en mode fontaine en moins)
strong>FCh : J’aimerais beaucoup ! Je souhaiterais permettre à mes héroïnes de vivre de nouvelles aventures !

La nouvelle de Fanny André, Le Choix de la banshee, est désormais disponible chez tous les revendeurs.

Laisser un commentaire