Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: [1]
Auteur Discussion:Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 22/03/2013, 11:58
Citer

Beaucoup de gens qui vivent dans des pays où la langue ne fait pas question ne comprennent pas le concept d'un pays bilingue comme le Canada. Lorsque je vivais en Europe, j'avais l'habitude d'expliquer cela simplement : sur une partie du territoire, les gens parlent anglais, et sur une autre, ils parlent français.

Depuis, je vis à Montréal et je réalise que les choses sont plus compliquées. Surtout à Montréal. Le "bilinguisme" prend ici une autre dimension puisqu'il est bien souvent réel, effectif. Tout est écrit en deux langues, toute personne qui a affaire avec le public/les clients doit se débrouiller dans les deux langues (mêmesurtout les caissiers et les serveurs), et presque tous les jours on entend des conversations bilingues. L'un parle en français, l'autre répond en anglais (j'ai vu ça plusieurs fois entre parents et enfants), ou bien les deux switchent spontanément de temps en temps.

Contrairement au reste du Québec, qui est à majorité voire entièrement francophone, Montréal est bilingue : la proportion est à peu près 50/50. Il y a des quartiers très anglais, comme dans le West Island, ou bien dans mon coin : à cause de l'université McGill juste à côté, on a plein d'étudiants canadiens anglais ou américains qui viennent, et ça parle presque exclusivement anglais dans la rue.

Cette situation bilingue ne serait pas un problème, mais plutôt quelque chose de très cool, si on pouvait effectivement garantir qu'à peu près tout le monde parle anglais et français. Mais la question, c'est : peut-on compter là-dessus ? Ou bien dire "vous n'avez qu'à apprendre les deux langues" témoigne-t-il d'une vision élitiste de la société ?

En effet, beaucoup de gens ont peur que Montréal devienne à majorité anglophone parce que c'est trop compliqué d'apprendre deux langues et qu'à choisir, l'anglais offre beaucoup plus d'opportunités. Ainsi, paradoxalement, si le bilinguisme semble menaçant à des francophones, le refuser ouvre en réalité la voie à un unilinguisme anglais.

Pour pas mal de Québécois francophones, la souveraineté offrirait une solution à ce dilemme en imposant comme seule langue officielle la langue de la majorité : le français. C'est une solution qui contenterait certes la majorité, mais qui élude le problème des communautés de langue, qui subsistera après l'indépendance. Il y a des anglophones au Québec, comme il y a des francophones en Ontario ou au Nouveau-Brunswick. Est-ce qu'on déporte ces gens-là, ou on les force à abandonner leur langue maternelle ? De telles mesures sembleraient aujourd'hui porter atteinte aux droits humains.

Pour des gens comme mon chum, on se prend le chou pour rien au Québec, et on devrait laisser les gens parler comme ils l'entendent. Mais il a aussi dit que si le français était condamné à mourir, eh bien ainsi soit-il, et cela ne lui ferait ni chaud, ni froid. J'essaie de lui expliquer que la langue est culture, et que c'est une forme d'impérialisme d'en substituer une à une autre, mais je crois que pour lui, c'est rendu juste un moyen de communication, et qu'il vaudrait mieux s'occuper de "vrais" problèmes que d'en créer davantage en se chicanant là-dessus.

Qu'en pensez-vous ? Le bilinguisme est-il la solution du futur, ou bien se heurtera-t-il toujours à l'incapacité des masses à maîtriser deux langues ? Allons-nous vers une langue universelle qui nous permettra enfin de construire une tour de Babel, ou bien devrions-nous nous barricader derrière des frontières et des lois pour y résister ?

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 23/03/2013, 06:46
Citer

En tout cas ce que tu dis est très intéressant pour les Européens que nous sommes ! Je crois que la Belgique a le même problème non ? Français/Flamand. Tout comme moi tu as vécu en Catalogne française et peut-être as-tu été frappée de voir combien le catalan est encore très vivant là bas. Mon médecin généraliste ou mon banquier s'adressaient dans cette langue à certains de leurs clients (souvent âgés) et on conseillait aux commerçants, artisans, de pratiquer les deux langues. Il m'est arrivé assez souvent de converser avec des clients dans les deux langues (ils me parlaient en catalan et je leur répondais en français) cela donnait des situations assez cocasses ! J'imagine qu'en France chaque région frontalière est confrontée au bilinguisme,mais la situation du Québec et de la Belgique est différente. La Suisse est carrément découpée en trois je crois ? Perso je pense qu'utiliser deux langues en même temps en met forcément une en danger et c'est dommage, d'autant que dans ce cas ce sera l'anglais qui gagnera ! Snif !

[plumeetclavier@hotmail.fr]

Jo Ann
... passionnément
Messages: 280
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 23/03/2013, 13:53
Citer

(Arg, j'ai commenté au mauvais endroit !)

L’Afrique du Sud, avec ses 11 langues officielles, ne se pose pas de question. Tous les Sud-africains, peu importe leurs ethnies, parlent au moins deux langues officielles. Pour les Blancs (Anglais et Boers), c’est l’anglais et l’afrikaans. Pour les Métis, c’est souvent pareil. Pour les Noirs, ils savent au moins trois parce que l’afrikaans était obligatoire et qu’à la maison ils parlent une autre (xhosa, zoulou, etc.) Et si les parents sont issus de deux ethnies différents, alors les Noirs parlent quatre langues. L’hindi ne fait pas partie des langues officielles, pourtant, j’ai le souvenir que c’est la plus grande communauté indienne hors de l’Inde (Gandhi a vécu en Afrique du Sud).

« Il n'y a pas de grande écriture, que de la grande réécriture. » Louis Brandeis
BlogFacebookTwitterPinterest

Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 24/03/2013, 22:11
Citer

Manon, c'est vrai que le catalan ne survit pas si mal, grâce à sa vitalité du côté espagnol à mon sens, mais le français l'emporte quand même largement du côté français... Comme tu le dis, ce sont surtout les personnes âgées qui parlent encore catalan en France ; leurs descendants l'apprennent parfois comme langue seconde ou troisième, mais avec la mobilité géographique, cela se dilue de plus en plus.

En revanche, pourquoi utiliser deux langues en mettrait-il forcément une en danger ? En fait, c'était ma question de départ... Si vous le pensez, pouvez-vous argumenter ? J'aurais tendance à défendre l'inverse, mais peut-être justement ai-je un point de vue élitiste.

Jo Ann, je retrouve là l'état d'esprit de mon mari, qui a justement grandi en Afrique ! La preuve à priori qu'il n'appartient pas qu'à l'élite ou aux favorisés de pouvoir parler plus qu'une langue... D'un autre côté, je m'interroge toujours à savoir s'il n'y a vraiment pas de politique là-dessous, pas de langues "privilégiées" et d'autres qui ouvrent moins d'opportunités (et donc certains groupes linguistiques qui se retrouvent défavorisés).

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Jo Ann
... passionnément
Messages: 280
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 25/03/2013, 01:29
Citer

En AfS, la langue favorisée est forcément l'anglais, ensuite vient (ou venait ?) l'afrikaans parce qu'à l'école, tu avais six matières et deux étaient obligatoires (l'anglais et l'afrikaans). Les panneaux sont plutôt en quatre langues. Si je me souviens bien, en anglais, afrikaans, zoulou et xhosa (les langues de l'hymne national également (soit dit en passant, un des plus beaux)). Les chaînes de télé sont en anglais, mais il y a des émissions dans d'autres langues.

« Il n'y a pas de grande écriture, que de la grande réécriture. » Louis Brandeis
BlogFacebookTwitterPinterest

Dominic
... un peu
Messages: 4
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 06/07/2013, 11:57
Citer

Personnellement, je suis un souverainiste convaincu, ainsi qu'un amoureux du français... et de l'anglais.

Si quand j'étais jeune (10 ans environ) je me battais contre l'anglais pour la survie du français, j'ai vite compris que ces deux très belles langues sont complémentaires dans un Québec contemporain ! Et je ne parle même pas du fait qu'il est presque impossible d'avoir un travail dans le milieu des jeux vidéo (milieu que je convoite en tant que scénariste) si on ne parle que le français !

Valery K.
... beaucoup
Messages: 74
Permalink
Publier Re: Le bilinguisme est-il un concept élitiste ?
le: 06/01/2014, 04:50
Citer

Citation de Jeanne le 22/03/2013, 11:58Pour des gens comme mon chum, on se prend le chou pour rien au Québec, et on devrait laisser les gens parler comme ils l'entendent. Mais il a aussi dit que si le français était condamné à mourir, eh bien ainsi soit-il, et cela ne lui ferait ni chaud, ni froid. J'essaie de lui expliquer que la langue est culture, et que c'est une forme d'impérialisme d'en substituer une à une autre, mais je crois que pour lui, c'est rendu juste un moyen de communication, et qu'il vaudrait mieux s'occuper de "vrais" problèmes que d'en créer davantage en se chicanant là-dessus.

Discussion très intéressante.
J'avais eu la même il y a des années avec mon père. Quand j'étais ado, si je ne me trompe pas, et totalement dans le trip abolissons les frontières/parlons tous la même langue. Il m'avait expliqué que chaque langue témoignait de la culture des personnes la parlant. Que la langue d'anglaise était riche d'un vocabulaire extrêmement varié concernant tout ce qui concerne le cheval (les couleurs de robes, etc.). Que dans le musulman (ou peut-être certaines langues musulmanes, vu que c'est un peu compliqué), la distinction masculin-féminin était très importante (il y a par exemple un "je (masculin)" et un "je (féminin)"). Qu'en Corse, il existait un mot différent pour qualifier le fruit la pêche suivant la manière dont il se détachait du noyau : si la chair y restait accrochée, il portait un certain nom, si la chair s'en détachait proprement c'en était un autre, si le noyau se cassait quand on ouvrait le fruit en deux, c'en était encore un autre, etc.
Et concernant la langue française, il y aurait beaucoup à dire : de sa complexité, du fait que le langage littéraire soit différent du langage parlé, du fait de son sexisme à différents niveaux, etc.
Ça ne m'a pas donné une opinion tranchée à ce sujet, du genre : "il faut garder la diversité des langues à l'extrême, avec le retour des patois régionaux", ou "il faut tous qu'on parle anglais et puis voilà". Mais ça m'a marquée et ça pose bien la complexité du sujet.

Citation de Jo Ann le 23/03/2013, 13:53L’Afrique du Sud, avec ses 11 langues officielles, ne se pose pas de question. Tous les Sud-africains, peu importe leurs ethnies, parlent au moins deux langues officielles. Pour les Blancs (Anglais et Boers), c’est l’anglais et l’afrikaans. Pour les Métis, c’est souvent pareil. Pour les Noirs, ils savent au moins trois parce que l’afrikaans était obligatoire et qu’à la maison ils parlent une autre (xhosa, zoulou, etc.) Et si les parents sont issus de deux ethnies différents, alors les Noirs parlent quatre langues.

Oui mais, d'un autre côté, pour ce que j'en ai vu quand je suis partie au Togo, ce multilinguisme qui me faisait honte parce qu'ils parlaient tous au moins trois langues et mille fois mieux anglais que moi faisait aussi qu'ils maîtrisaient moins bien chaque langue que quelqu'un n'en parlant qu'une. Dans la région où on était, les deux langues les plus fréquentes étaient le français et celle de l'ethnie dominante, soit l'Ewe, mais du coup d'une manière très effleurée. D'ailleurs, j'avais commencé à apprendre l'Ewe, et il ne m'avait pas fallu longtemps pour pouvoir échanger sur les sujets relatifs à la profession que j'exerçais dans cette langue, tant les mots se répétaient.
Là aussi, je n'ai pas d'opinion particulier à ce sujet. C'est juste quelque chose qui m'avait marquée.

-
Mon blog. Mon facebook.

Pages: [1]
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.038 secondes.

Laisser un commentaire