Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: 1 [2]
Auteur Discussion:Romance US vs romance FR (genres)
Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: Romance US vs romance FR (genres)
le: 18/07/2013, 14:05
Citer

Les catégorisations et étiquettes ont leurs limites et leurs inconvénients, c'est un fait. Mais concrètement, elles ont aussi leurs avantages à la base, et c'est pourquoi elles existent.

Personnellement, je pense que l'orientation sexuelle et/ou l'ethnicité des personnages fait une différence dans le traitement de l'histoire, le propos, les thèmes. Si l'auteur n'en tient pas du tout compte, c'est raté selon moi (bien sûr, l'impact varie selon l'histoire et le propos, jusqu'à pouvoir être quasiment nul... mais même cela devient significatif). Sinon on tombe dans le "color-blind racism" (lien en anglais).

D'une manière générale, en France nous n'avons pas cette culture de la discrimination positive et de l'identification des personnes par leur ethnie/origine. Mais est-ce que c'est mieux ? Mon mari (qui n'est ni blanc, ni français) trouve que l'Europe (et la France) est en retard sur les États-Unis sur la question de "race equality". Je dirais que la question est abordée différemment ; mieux ou moins bien, difficile de trancher.

Ainsi, avoir une ligne séparée pour les romances "African-American" peut avoir pour effet négatif de les négliger et de les écarter du mainstream, mais ne pas avoir de ligne séparée peut aussi avoir pour effet... de les ignorer complètement, de zapper leur existence au complet.

Richard : J'imagine qu'il n'y a pas assez de romances avec des héros latino ou asiatique pour en faire une catégorie à part entière, mais qu'ils se retrouvent effectivement dans "multiculturel". Après, je n'ai pas vérifié, mais il est possible que certains ebooks soit classifiés dans plusieurs catégories à la fois. Être "African-American" n'empêche pas d'être du romantic suspense, par exemple (l'avantage des ebooks... sur des étagères, c'est plus compliqué).

Le New Adult n'est en effet à priori pas forcément une romance, mais le fait est que pour l'instant, la plupart des titres NA et les plus connus contiennent une romance assez proéminente.

Si tu cliques sur Harlequin, là une autre liste s'affiche avec toutes leurs collections (ce n'était donc pas fini !). :p

Sinon, je ne vois pas en quoi La Saga est "inspirational"... Où est le thème spirituel/religieux ?

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Richard-
Arlain
... beaucoup
Messages: 56
Permalink
Publier Re: Romance US vs romance FR (genres)
le: 18/07/2013, 16:43
Citer

Bonne question à propos de La Saga, mais j'espère ne lasser personne en discutant du sujet précis de mon roman. Néanmoins, je le classe moi-même en "inspirational", et expliquer pourquoi me permettra peut-être de rendre ce sous-genre plus clair à des yeux francophones.

"Inspirational" n'est pas tout à fait égal à "christian", et une consultation de la bonne vieille Wikipédia donne une définition assez ouverte dont voici un extrait :

For example, one library list of "inspirational fiction" books begins with the statement:

Any good book can be an inspiration, but many of these books highlight people overcoming adversity or reaching new levels of understanding. Whether they pull themselves up by their own bootstraps or have help from a higher power, these books will uplift and entertain you.[4]

While it is true that many novels involve a positive change in the lives of some characters, this library definition might help limit the books that fit into this category to those whose main purpose, if not their entire purpose, seem to be using the example of the change in the life of a major character to inspire readers to think that such changes are possible in their lives, as well. Also, the fact that this definition includes those who learn on their own and those who have help from a "higher power" allows the category to embrace both religious and non-religious works of fiction.

je vais risquer une traduction :

Par exemple, la liste d'une bibliothèque pour les livres de "fiction inspirationnelle" commence par la déclaration :

"N'importe quel bon livre peut être une inspiration, mais beaucoup de ces livres mettent en scène des personnes qui surmontent l'adversité ou qui atteignent de nouveaux niveaux de compréhension. Qu'ils grimpent eux-même par leurs propres forces ou qu'ils reçoivent l'aide d'un pouvoir supérieur, ces livres vous élèveront et vous divertiront."

Bien qu'il soit vrai que beaucoup de romans impliquent un changement positif dans les vies de certains personnages, la définition de cette bibliothèque pourrait nous aider à limiter les livres qui tombent dans cette catégorie à ceux dont le principal but, sinon leur but entier, semble être d'utiliser les exemples de changements dans la vie de personnages principaux pour inspirer les lecteurs à penser que de tels changements sont possibles dans leurs vies également. De plus, le fait que cette définition inclut ceux qui apprennent par eux-mêmes et ceux qui reçoivent l'aide d'un "pouvoir supérieur" permet à la catégorie d'accepter les œuvres de fiction tant religieuses que non-religieuses.

La romance "inspirationnelle" (pour utiliser un barbarisme commode) n'est donc pas obligatoirement chrétienne. Et bien que je ne puisse citer aucune romance inspirationnelle non-chrétienne (disons, musulmane ou bouddhiste), je me souviens d'en avoir lues avec des thèmes religieux très légers ou complètement implicites (où les héros sont sans doute chrétiens mais ne citent jamais d'arguments religieux). Inversement, j'ai aussi lu des romances chrétiennes très militantes, avec citations de la Bible fréquentes, considérations religieuses lors de choix importants et discussions théologiques entre personnages.

La romance chrétienne, que l'on peut donc voir comme un sous-genre de la romance inspirationnelle, est très développée aux US. Tout comme la littérature chrétienne en général, d'ailleurs ; voir par exemple le succès de la série Left Behind (que je n'ai, cependant, pas lue et dont je ne peux rien dire de plus).

On pourrait considérer que la romance en tant que genre, avec son HEA et le contrat implicite que les personnages verront leur vie s'améliorer grâce à leur amour, est inspirationnelle par nature. A mon avis, ce qui rend une romance inspirationnelle, mis à part la présence de thèmes positifs et d'améliorations morales/spirituelles dans les personnages, est également la présence d'une sexualité très en retrait par rapport à ce que la plupart des romances offrent. Je dirais qu'une romance chrétienne, en tout cas, ne peut pas dépasser le niveau de sensualité "doux" dans la classification Laska. La sensualité est mentionnée, mais le sexe se passe "porte fermée". Je vais donc considérer, sans autorité particulière, que les romances inspirationnelles ne vont pas plus loin dans la sensualité explicite. Ceci afin que de tels livres puissent être mis entre toutes les mains (comme une romance chrétienne peut sans doute l'être).

Selon mon interprétation, donc, La Saga est une romance inspirationnelle parce que
1) Elle ne présente pas de sensualité choquante, elle est réellement "tout public".
2) Elle présente des thèmes de tolérance, de compréhension mutuelle, et de volonté d'aller vers l'autre et d'accepter les différences.
En tout cas, en l'écrivant, j'avais certainement une intention inspirationnelle (mais pas religieuse). J'apprécie assez ce sous-genre pour vouloir l'essayer. Mais je n'ai inclus aucun thème religieux, d'une part parce que cela aurait posé davantage de difficultés scénaristiques (et l'acceptation de différences culturelles radicales n'est jamais facile, ni dans le monde réel ni en fiction), d'autre part parce que je n'en avais pas envie.

Pour revenir au genre de la romance inspirationnelle, assez peu traduit en français à ma connaissance (et que je n'ai découvert qu'au travers de la VO, difficile donc de fournir des suggestions de lecture), je tiens à préciser que la présence d'éléments spirituels et/ou religieux n'assure pas forcément que la morale convienne à toutes les lectrices, en particulier françaises. Dans A Bride in the Bargain, de Deeanne Gist, que j'ai fini récemment, j'ai trouvé le héros manipulateur, calculateur, malhonnête et abusif, sans que la fin me convainque qu'il a dépassé ces tendances. Comme dans tout genre, il y a du meilleur et du moins bon, avec les meilleures intentions certes.
Avertissement supplémentaire : les romances chrétiennes peuvent avoir une vision rétrograde des rôles des femmes et des hommes (une héroïne "chrétienne" typique possède une compulsion à coudre, cuisiner et nettoyer).
Dernier avertissement : les romances chrétiennes peuvent être subtiles et tolérantes, ou bien asséner un prosélytisme en fonte massive.

Kira
... passionnément
Messages: 163
Permalink
Publier Re: Romance US vs romance FR (genres)
le: 19/07/2013, 11:42
Citer

Si je ne dis pas de bêtises (c'est au moins le cas sur Carina Press), ce genre de classement n'est pas exclusif les uns des autres. Une histoire peut être à la fois fantasy et multicultural, ou bien historical, afro-american et lesbian (remarque, je serais curieuse d'en lire un comme ça^^) ou new adult, paranormal et western, etc etc. C'est pratique pour les lectrices qui cherchent un genre bien précis (comme la fantasy, au hasard) et ça n'empêche pas de jeter un œil à côté. Un livre a d'ailleurs intérêt à multiplier les étiquettes pour toucher un plus grand public.

Pages: 1 [2]
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.032 secondes.

Laisser un commentaire