Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: 1 [2] 3 4 5
Auteur Discussion:L’infidélité en romance
fun1728
... un peu
Messages: 13
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 22/08/2013, 10:10
Citer

"Maintenant, je suis d'accord avec Jeanne : les histoires où l'un des héros n'a même pas le courage de rompre avant de tromper son futur ex, me font grincer des dents. De plus, ça ne ne sert pas forcément l'histoire."
Merci Manon je partage à 100 %.

Perso, j'ai bien aimé le livre de TJ Klune "L'ours, la Loutre et le Moustique". A mon sens, c'est de la romance, et ce livre ne parle que d'infidélités, tant entre les personnages, que vis-à-vis d'eux mêmes. Certes, avec ruptures préalables...

Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: L'infidélité en romance
le: 23/08/2013, 16:35
Citer

Chacun a forcément un ressenti très personnel sur la question. Contrairement à ce que disent les mauvaises langues, quand on lit une romance, on n'accepte pas aveuglément la version de l'amour que l'auteur nous propose. On la découvre, on la juge, on y réfléchit, on se met à la place des personnages, et on en tire sa propre conclusion.

Pour ma part, par exemple, je pense que mon opinion vient du fait que je ne comprends pas les gens qui ne sont pas tout à fait heureux dans leur couple, et pourtant y restent (surtout s'ils n'ont pas d'enfant ; il n'y a vraiment rien qui les lie au-delà d'eux-mêmes).

Du coup, contrairement à Roanne, c'est le point sur lequel je ne peux pas du tout m'identifier à l'héroïne du Diable se chausse en Kéram. Au début, elle est à la fois lucide et à côté de la plaque. Alors que pour moi, la seule excuse pour être à côté de la plaque, c'est justement d'être aveuglée par l'amour. Mais bon, c'est ma personnalité...

Image

Image

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Marie
... beaucoup
Messages: 95
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 24/08/2013, 04:44
Citer

Sur les 9 romances que j'ai écrites, 2 seulement ne comportent pas d'infidélité. C'est dire si pour moi, elle fait partie de la vie. J'aime bien ancrer mes histoires dans la réalité. Des personnages parfaits, lisses, dépourvus de faiblesses ne sont pas intéressants, à mon sens. Ce sont leurs failles qui les rendent attachants.
Les raisons de tromper sont très différentes: éloignement de la personne aimée, désir irrépressible (!!!!) mariage forcé (pour les historiques), désamour progressif. Tout est souvent affaire de circonstances. Dans mon Diable, la liaison de Chloé et Georges est déjà longue, ce qui peut engendrer une certaine lassitude, surtout quand il y a divergence d'intérêts, comme ici. Georges est toujours amoureux alors que Chloé a évolué différemment. Elle a besoin d'autre chose, mais ne trouve pas le courage de rompre une relation basée sur les habitudes.

Roanne
... un peu
Messages: 36
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 24/08/2013, 06:46
Citer

C'est tout à fait ce que j'ai compris en lisant Le diable : il reste un attachement dans ce couple qui bat de l'aile. Puis quoiqu'on en dise, il ne faut pas oublier le poids des pressions sociales et familiales, ainsi que des habitudes qui ont un côté rassurant. C'est toujours facile de juger de l'extérieur, mais on peut se retrouver "enchaîner" de bien des façons à son conjoint.

Pour ma part, si j'avais dû quitter ma moitié à chaque fois que nous avons eu des failles, des périodes sans, eh bien notre couple n'aurait pas fait long feu.
On ne peut pas être tout le temps sur son petit nuage et tout le temps sur la même longueur d'onde, il y a de sales périodes dans une vie de couple. On peut faire le choix de rompre, c'est certain. On peut aussi faire celui de rester (même sans être mariée, même sans avoir d'enfant). Mais bon, je suis une grande malade, peut-être. ^^ J'estime qu'il y a des moments, quand les sentiments vacilles, où continuer à construire et consolider devient du choix personnel, une question de volonté.
C'est clair que ce n'est pas romanesque pour deux sous comme vision, d'ailleurs elle n'engage que moi.

J'écarte la notion de "bonheur" car quand on est d'une nature à voir le bon côté des choses, on peut très bien être dans une phase où son couple va mal sans pour autant être malheureux. Je sépare les deux, surtout que l'inverse arrive aussi : on peut être malheureux alors qu'on est amoureux et que tout va bien côté couple, à cause d'éléments extérieurs à celui-ci (il peut alors avoir le rôle d'une vraie bouée de sauvetage).

Sinon, Jeanne je suis d'accord que lorsqu'on est pas heureux, il faut changer, mais on n'a pas toujours les moyens ou la possibilité de le faire. La vie serait tellement plus simple si c'était le cas, ça se saurait.
(de plus, changer, ce n'est pas forcément casser et repartir à zéro, ça peut aussi être assainir des bases, consolider).

Heu... désolée, j'ai l'impression de faire ma moraliste alors que ce n'était pas du tout mon intention.
Voyez plutôt ça comme du partage d'expérience.

Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 24/08/2013, 07:57
Citer

Dans le roman historique, on parle souvent de ces mariages de raison, de ces couples qui vivent leur vie chacun de leur côté prenant amants et maitresses (du moins chez les classes les plus aisées).C'était admis du moment qu'on était discret. Il est évident qu'aujourd'hui, on a le choix de se séparer si on tombe amoureux ailleurs.
Dans l'une de mes histoires, le couple de héros vit pas mal d'aventures et se retrouve séparé pour une longue période. Lui est fait prisonnier et a pour geolière une jeune fille qui est amoureuse de lui. Après plusieurs mois de solitude il lie une relation amicale avec elle et un jour, il finit par céder à ses avances. Apprenant cette trahison, l'héroïne est bien entendu dévastée mais lorsqu'il lui explique que ce faux pas n'est dû qu'à une faiblesse, qu'il ne ressent rien pour l'autre fille, elle le comprend tout de même. Plus tard, alors qu'ils sont en froid (en partie à cause de cette infidélité) elle est à son tour confrontée à la tentation et y cède. Elle le regrette aussitôt. Finalement, mes deux héros resteront ensemble après avoir traversé toutes sortes d'aventures. Faire l'expérience de l'infidélité (uniquement physique, ils ne cessent pas de s'aimer) les a fait évoluer et les a soudés davantage. Ce qui compte ce sont les sentiments.
Là où j'ai un peu plus de mal c'est avec les héros qui aiment deux personnes en même temps. Bien que très intéressante, cette situation n'arrive guère en romance car elle est très douloureuse pour celui qui doit partager. L'amour exclusif semble être essentiel en romance mais la fidélité peut être mise à mal si il n'y a pas de sentiments envers l'amant ou la maitresse. C'est mon avis.

[plumeetclavier@hotmail.fr]

Selsynn
... un peu
Messages: 19
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 27/08/2013, 04:16
Citer

Je partage assez la vision de Roanne. Un couple peut vivre ensemble et s'accrocher souvent, voir éprouver moins de sentiments pour l'autre. Je ne crois pas qu'on puisse devenir esclave d'une relation, mais esclave des habitudes, ça oui, sans aucun doute à ce sujet.
Surtout si on est un peu lache. Et qu'on préfère éviter les conflits.
L'infidélité, je n'y crois pas. Je veux dire... Oui, évidement que c'est tentant de vouloir garder une relation possessive. Mais dans la plupart des cas, j'estime que c'est un couple qui ne va pas bien, si l'un des deux doit trouver ailleurs de quoi le satisfaire.
C'est surement une vision très naïve. Je suis naïve, je le reconnais.

Mais je crois qu'il suffit, sauf cas de force majeur, d'un peu de volonté et d'empathie pour qu'un couple reste solide et n'aille pas exploser à cause de la tentation d'une infidélité.

Au niveau des histoires que j'aime lire, je considère que l'infidélité "forcée" (il est mort, elle fait du chantage sur l'autre ou est en position de force...) n'est pas intéressante en tant que telle. Par contre, la culpabilité de celui qui a été infidèle peut être un très bon moteur d'intrigue.

Il y a aussi que je serais personnellement plus affecté si le héros tombe amoureux (mais que rien ne se passe) de quelqu'un d'autre (genre star de cinéma ou personne morte, ou encore autre amour impossible) que s'il cède à des avances physiques.
(C'est d'ailleurs la seul infidélité que je considère comme telle qui intervient dans l'un de mes romans. L'un de mes personnages est toujours amoureux de son amour de jeunesse, totalement inatteignable. Sa femme qui n'a jamais connu la femme en question est très possessive et jalouse de cette relation. Pourtant, l'homme n'a pas revu son amour de jeunesse depuis plusieurs années. Mais il a des photos d'elle dans son bureau, il pense souvent à elle... Ce qui suffit en quelque sorte pour moi, à appeler ça une infidélité légère.

Pour le thème d'un personnage qui en aime deux, je ne crois pas avoir lu réellement de texte où le traitement (et principalement la fin) me plaisait réellement. Je crois profondément qu'on peut aimer plusieurs personnes à la fois, et je suis décue en général (dans les triangles amoureux, j'ai toujours la joie de choisir le perdant... c'est extrêmement frustrant.)

Bref, ce post part dans toutes les directions, mais j'espère que ça reste compréhensible, et pas complètement à coté de la plaque.

Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 27/08/2013, 05:49
Citer

Avis très intéressant, Selsynn. Pour moi aussi, c'est plus les suites de l'infidélité que les causes de celle-ci qui m'intéressent dans un roman. La culpabilité, les remords, sont indispensables à la poursuite de la relation originelle.

Le deuxième aspect (amour impossible) est également un très bon ressort dramatique. Réussir à guérir une personne de cet amour inaccessible peut être une excellente fin pour une romance. Cela change un peu du "héros qui ne veut plus aimer"

[plumeetclavier@hotmail.fr]

SuzanneRoy
... passionnément
Messages: 183
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 27/08/2013, 11:54
Citer

En fait, tour de poussette oblige, j'ai songé à la question plus en détails. Il y a effectivement adultère dans certaines de mes histoires et dans ma tête, et dans les deux cas, il s'agit d'un point de rupture. Du genre... dans la tête de la fille (ou du gars), tout s'arrête là. Il n'y aura plus de retour en arrière possible. Bon, c'est plus propre de le faire différemment, mais dans certaines situations, le dilemme se pose.
Du coup, le contexte joue pour beaucoup, mais il faut déjà être attaché au personnage avant, je crois, et être en mesure de comprendre ce qui se passe.

mon blogue . twitter

Jo Ann
... passionnément
Messages: 280
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 27/08/2013, 13:46
Citer

J'ai deux cas d'infidélité dans mes histoires, mais ce n'est pas de la romance, donc ma contribution est plus que réduite... O:)

« Il n'y a pas de grande écriture, que de la grande réécriture. » Louis Brandeis
BlogFacebookTwitterPinterest

Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 05/09/2013, 18:53
Citer

C'est super intéressant... Mais vraiment, j'insiste, il n'y a pas de tort ou de raison ; il y a des tempéraments. Et je parlais juste du bonheur dans le couple, pas du bonheur dans les autres aspects de la vie.

Ainsi, je ne me considère certainement pas comme lisse et sans faille, au contraire. Je suis impatiente et impulsive ; je veux tout, tout de suite ; je suis prête à laisser tomber et à faire souffrir les autres juste pour ne pas avoir à supporter moi-même une situation moins qu'idéale. Refuser l'infidélité, chez soi comme chez son partenaire, ce n'est pas être la vertu incarnée : c'est surtout être intransigeant et au moins un peu égoïste.

Certains n'ont pas le courage de rompre ; moi, je n'ai jamais eu le courage de rester dans un truc tiède ou compliqué. Il n'y a effectivement pas de choix sans difficultés et problèmes afférents, et chacun a sa propre sensibilité qui lui dicte ce qui lui semble le moins effrayant.

Selsynn, tu devrais lire des romances ménage ! Je n'en ai jamais lu moi-même, mais je suis curieuse. Pas de choix à faire entre deux partenaires possibles : les trois peuvent finir ensemble. 😉

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Pages: 1 [2] 3 4 5
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.058 secondes.

Laisser un commentaire