Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: 1 2 [3] 4 5
Auteur Discussion:L’infidélité en romance
Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 07/09/2013, 06:41
Citer

Dans un ménage à trois il y en a forcément un qui souffre non ?

Refuser de pardonner l'infidélité...Combien de fois ai-je entendu "s'il ou elle me trompait je le ou la quitterai sur le champs !" pourtant ça n'est pas si simple...Il faut être confronté au problème pour savoir vraiment ce qu'on ferait. En romance ce qui compte ce sont les sentiments, on est d'accord. Une infidélité peut avoir des causes multiples. Elle peut être un appel au secours !

Le ménage à trois ça peut se concevoir si c'est une situation voulue, qu'il n'y a pas de mensonge (pas d'amant ou de maitresse cachés)A ce moment là il n'y a plus infidélité ! Une histoire à la Jules et Jim pourquoi pas ?

[plumeetclavier@hotmail.fr]

Marie
... beaucoup
Messages: 95
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 07/09/2013, 12:41
Citer

Clairement oui, il faut être confronté au problème pour voir ce qu'on ferait. Ce n'est pas si simple, surtout s'il y a des intérêts en jeu: enfants, maison, argent, et aussi la peur de la solitude. L'âge aussi entre en ligne de compte.
Cela dit, il y a pas mal de cocus dans mes histoires!!!!!

Florence
... beaucoup
Messages: 81
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 28/12/2013, 08:14
Citer

L’infidélité ne me pose pas de problèmes. Bien ficelée, cela peut être un atout majeur de l'histoire.
Et puis il ne faut pas se leurrer, ce n'est pas un mythe alors pourquoi faire comme si cela n'existait pas...
Je n'ai rien contre, mais toutefois je préfère l'idée d'un véritable ménage à trois. Je pense particulièrement aux oeuvre "Anita Blake" et "Les sœurs de la lune" qui exploitent à merveilles cette option.
Si tout le monde est d'accord je n'y vois que des avantages. Cela reste malheureusement un point de vue marginal, mais je compte bien le développer dans mes livres. Pourquoi choisir entre deux personnes qu'on aime, faire souffrir l'un ou l'autre, ou tout le monde, alors qu'une alternative existe. Bien évidement cette option exige qu'on fasse une croix sur sa possessivité et sa jalousie... 😛

Valery K.
... beaucoup
Messages: 74
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 15/02/2014, 07:41
Citer

J'avoue que le sujet de l'infidélité est un sujet qui me dérange vraiment, voire sur lequel j'ai un blocage. C'est quelque chose que je condamne très fortement IRL, déjà, et que je n'ai vraiment pas envie de lire en romance. Je peux tout à fait tolérer que, dans un couple avec souffrance, un jour, l'un des membres du couple fasse un écart, mais à condition que ce soit quelque chose d'annexe au couple principal qui est le couple constitué : que ça nourrisse l'histoire de ce couple, dans une fiction. Par contre, si je me trouve face à une histoire qui décrit une romance dans cette relation infidèle même, en me la présentant comme étant la belle histoire d'amour que j'ai envie de lire, en faisant de ce second couple le centre de la romance, là, ça va se heurter trop fortement à ma conception du respect mutuel minimum dans une relation amoureuse et je vais vraiment bloquer (et ne pas essayer du tout de lire la fiction voulant aborder ce sujet, a priori). Je sais donc que les fictions de Laska abordant ce sujet, je ne vais probablement pas les lire.

Après, bien évidemment, il n'y a pas de "jamais". Ce peut être très très bien traité et me faire changer d'avis (à condition que j'aie envie de m'y frotter). Ou alors il y a le "je t'ai trompé mais j'étais déjà en train de te quitter, en fait", qui marque un point de rupture, que je vais mieux tolérer.

Mais il y a d'autres sujets sur lesquels je peux bloquer. Ta dernière nouvelle, Suzanne, par exemple, je n'ai pas pu la lire : le sujet de la femme enceinte, d'un nombre de mois suffisants pour sentir son bébé bouger, et qui décide de se suicider, ça se heurte à beaucoup trop de choses chez moi (peut-être parce que j'ai déjà eu trois enfants, aussi).

Je pense qu'on touche là à des sujets qui sont difficiles pour les lecteurs parce que ça les pousse à émettre un "jugement" à un moment donné sur les actions des personnages : innocent, coupable, compréhensible, pardonnable ou non... Et je ne sais pas si c'est une bonne chose de pousser les lecteurs à avoir ce type de pensées sur les personnages... Je m'interroge, hein ? En tout cas, non seulement, les ressentis peuvent être très différents suivant les lecteurs, mais ça peut aussi leur faire occulter tout le reste s'ils bloquent vraiment sur ces sujets.

Pour Roanne :

Et que prôner la fidélité et l'exclusivité à tout prix est une erreur. Que c'est même surréaliste.

Je dois être surréaliste, alors. XD
Comme Jeanne, je pense que, si on n'est pas bien avec quelqu'un, si on a envie d'aller voir ailleurs, il faut le quitter d'abord. Il est par contre possible que, dans une situation de crise d'un couple, l'un des deux (voire les deux) soit infidèle à un moment donné : l'erreur est humaine et tout le monde est amené à vivre au moins une fois une situation de crise dans son couple. Mais, si ça ne donne pas lieu à discussion juste derrière dans le couple, il y a pour moi un gros problème.

-
Mon blog. Mon facebook.

SuzanneRoy
... passionnément
Messages: 183
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 15/02/2014, 10:27
Citer

Les gens sont aussi différents que les textes qu'on écrit. Que ce soit pour l'infidélité (elle existe) et être en couple est, pour moi, une question d'esprit bien plus que de formalité. Des couples qui sont ensemble depuis des siècles ne sont pas nécessairement "ensemble" (plutôt deux solitudes dans un même ensemble) Est-ce à dire que ça justifie l'acte? Non. Mais ça ne signifie pas que cette réalité n'existe pas (comme les préservatifs qu'on met ou non). La romance se construit à partir de personnages qui ne sont pas tous formatés sur le même moule (heureusement d'ailleurs).

Quant à ma nouvelle, attention à mon roman qui arrive en mai. Il est dur, mais dans l'épreuve (qui arrive, forcément, dans chaque vie), il est bon de voir que le bonheur peut survenir. Ça aussi c'est une réalité et ça n'empêche pas que c'est plein d'espoir.

Sachant que des jeunes se suicident pour des trucs qui n'ont aucun sens (pour nous, quoique pour eux, ça en fasse), il y a quelque chose de très dérangeant, j'en conviens, mais de très beau aussi, à surmonter le moment ou l'on ne voit plus rien, ou sinon que du noir, pour enfin remarquer le ciel bleu au-dessus de nos têtes.

Mais bon, c'est ma vision 😉 Je suis tout à fait consciente qu'on ne peut pas tous la partager et je ne m'en formalise pas trop.

mon blogue . twitter

Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 15/02/2014, 13:42
Citer

L'infidélité comme une erreur, un faux pas, c'est pour moi la seule manière d'accepter cette chose dans une relation amoureuse. Pour ça je suis d'accord avec Valéry. Et je suis également d'accord avec elle quand elle dit ne pas adhérer aux histoires d'adultère présentées comme de belles histoires d'amour. Pour moi aussi c'est inadmissible (du moins de nos jours) quand on n'est plus heureux avec une personne on la quitte. Point. Les "maitresses" n'ont pas ma sympathie. De nos jours, une situation d'adultère ne devrait pas exister sauf cas vraiment extrême. Et puis ça se finit toujours mal !

Quand à la nouvelle de Suzanne, je crois me rappeler qu'elle avait suscité des réactions très marquées lors de sa participation au concours des romantiques (tout comme la mienne !) Cependant, on peut admettre que le personnage de la femme enceinte pouvait-être "au bout du rouleau" et pas complètement consciente de son geste. Ca arrive quand on est vraiment dépressif au sens morbide du terme. Et pourquoi on ne pourrait pas aborder les tabous en romance ? Tout dépend de l'angle qu'on choisit et avec le Happy end on est sûr que tout s'arrangera à la fin !

[plumeetclavier@hotmail.fr]

Valery K.
... beaucoup
Messages: 74
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 15/02/2014, 14:23
Citer

Concernant le suicide, ce n'est pas un sujet qui me rebute. Ce n'est pas un sujet qui m'attire particulièrement mais ça ne me fait pas condamner le personnage a priori et ça peut être intéressant de lire une romance ayant pour sujet la reconstruction d'un personnage dans la relation amoureuse après un désir de suicide. Ma toute première fiction (une fanfic !) touchait d'ailleurs exactement à ce sujet. Mais là, pour ta nouvelle, Suzanne, c'est vraiment la question du bébé dans le ventre qui pourrait vivre (il y a des grands prémas qui sortent à cet âge-là) qui m'a fait bloquer. Parce que, du coup, on touche à un sujet plus que délicat qui se confond avec celui de l'enfanticide, même si on peut se demander à partir de quand on peut considérer que l'être qui est dans un ventre est un "enfant" (questions éthiques, bonjour ! Je botte en touche pour répondre à cette question, hein ? XD).
Enfin, c'est un sujet compliqué, voilà. Du coup, on touche là à des choses qui peuvent vraiment rebuter.
Après, à savoir s'il vaut mieux, pour un auteur, éviter de s'engager sur ce type de voie, je ne le dirais pas, d'abord parce que chaque auteur écrit ce qu'il veut et qu'il n'y a pas de sujet tabou, en effet, et ensuite parce que l'auteur qui voudrait s'assurer de ne jamais déplaire à personne peut tout de suite reposer sa plume (ou ranger son clavier, c'est plus d'actualité XD) sinon il est sûr de ne jamais y arriver. 🙂

-
Mon blog. Mon facebook.

Magena
... un peu
Messages: 19
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 16/02/2014, 17:05
Citer

La question de l'infidélité IRL, j'ai un avis assez tranché en ce qui me concerne : ça a déjà été un sujet de conversation avec mon chéri (autant mettre les choses au clair et que chacun sache à quoi s'en tenir, hein^^). On en est arrivé à la conclusion que pardonner un écart une fois, pourquoi pas : il peut y avoir des circonstances atténuantes. Après, entretenir une relation adultère, on passe à autre chose et, plus que pardonner l'infidélité, c'est le problème de restaurer la confiance qui m'interpelle. Je suis plutôt du genre à dire qu'il faut être honnête envers l'autre mais aussi envers soi-même et avoir le courage de rompre plutôt que d'attendre que ça vienne de l'autre parce qu'il aura été blessé...

En revanche, j'estime que chaque couple a son fonctionnement et ses principes, on ne peut pas savoir ce qui pousse à l'infidélité ou à rester malgré cette infidélité : j'ai donc connu des personnes qui ont trompé leur conjoint ou quelques-unes qui étaient la maîtresse/l'amant. Je ne peux pas dire que j'approuve cela, mais je n'ai jamais été répété ce qu'on m'a confié et, dans une certaine mesure, il y a quelques cas que je peux comprendre. Même si je me dis que, dans la même situation, j'aurais mis un terme au couple en premier lieu (enfin, on m'a déjà dit que j'étais trop radicale dans mes relations amoureuses/amicales/familiales, donc je suis peut-être un mauvais exemple).

Sinon, en ce qui concerne la fiction, j'en ai deux (sur le net et peut-être quelques autres dans mes fichiers) qui traitent de l'infidélité donc je ne peux pas prétendre que je n'aime pas. Ceci dit, si je dois lire une romance entre une personne infidèle et son amant/sa maîtresse, je préfère que le conjoint trompé ne soit pas caricaturé en monstre : c'est un peu trop facile comme excuse et je n'adhère pas.

Mon blog

SuzanneRoy
... passionnément
Messages: 183
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 16/02/2014, 17:16
Citer

Cela reste quand même de la fiction. Si on ne fait que lire ce qui nous convient et qu'on ne sort jamais de sa zone de confort... enfin quoi 😉

mon blogue . twitter

Manon
... beaucoup
Messages: 99
Permalink
Publier Re: Linfidélité en romance
le: 18/02/2014, 13:53
Citer

Magena l'a bien résumé : il y a une différence entre infidélité occasionnelle et liaison adultère. J'ai mis la première dans certains de mes récits et je ne brûle pas les romans dans lesquels les héros se laissent entrainer sur la mauvaise pente. Par contre, la lâcheté qui consiste à avoir une double vie (d'actualité hélas !) je la condamne. Ce qui me pousse à m'interroger c'est le caractère très intransigeant de certaines lectrices de romance qui refusent catégoriquement la moindre notion d'infidélité. Tout comme le dit Suzanne : sortons de notre zone de confort ! En éliminant systématiquement de nos écrits certains aspects négatifs de notre pauvre existence, nous donnons raison à ceux qui pensent que la romance c'est de la guimauve dans un monde rose et acidulé où les poneys font des cacas papillon ! (je m'égare !)

[plumeetclavier@hotmail.fr]

Pages: 1 2 [3] 4 5
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.167 secondes.

Laisser un commentaire