Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: [1]
Auteur Discussion:Sandra et le Prince aux petits pois (26 décembre 2013)
Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Sandra et le Prince aux petits pois (26 décembre 2013)
le: 20/12/2013, 15:12
Citer

Image

Titre : Sandra et le Prince aux petits pois
Auteur : Marie Laurent
Date de parution : 26 décembre 2013
Genres : romance contemporaine, comédie
Longueur : 15 000 mots (nouvelle)
Sensualité : moyen
Télécharger/Noter la nouvelle : Cliquez ici

Résumé : Sandra est femme au foyer et mère de trois enfants. Un jour, alors qu’elle fait ses courses, un inconnu heurte son caddie, ce qui lui coûte un sac de petits pois. Le coupable entend bien se racheter et lui laisse sa carte, qui l’identifie comme… le « prince Massimo Di Lupo » !
Quelque temps plus tard, le séduisant Italien la rappelle pour lui demander un service : jouer sa fiancée devant ses parents. Sandra ne résiste pas longtemps à la perspective d’un weekend sur la Côte d’Azur… Mais le célibat d’un tel homme ne cache-t-il pas autre chose ? Et Sandra ne risque-t-elle pas son cœur dans ce rôle de l’amoureuse du prince ?

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: Sandra et le Prince aux petits pois (26 décembre 2013)
le: 08/03/2014, 18:52
Citer

Je reprends ici un commentaire fait dans le sujet sur l'infidélité (dans Lâchez-vous !), parce que j'ai envie d'y répondre, et que ce sujet me semble plus approprié pour s'étendre (et pour épargnez les spoilers aux personnes qui n'auraient pas lu la nouvelle).

Citation de Jo Ann le 18/02/2014, 14:53
Ça me fait penser à la nouvelle de Marie (Sandra).
Son héroïne trompe son mari, mais lui laisse la responsabilité du divorce. Elle n'assumait pas sa part, était donc lâche à ce propos. Cela m'avait plus dérangée que l'infidélité (et ça me dérange pas mal).

Dans un premier temps, c'était moi qui avais mentionné le comportement de l'héroïne du Diable se chausse en Kéram (aussi de Marie Laurent). Et on peut sans doute établir un parallèle entre les deux histoires à cet égard. Or, j'ai pour ma part beaucoup plus compris (et sympathisé avec) le comportement de Sandra que celui de Chloé (du Diable).

Pour Chloé, on sent d'emblée qu'elle n'est pas amoureuse de son petit ami (elle est même assez condescendante vis-à-vis de lui). Même avant qu'elle ne rencontre le héros, donc dans l'absolu, on peut se demander pourquoi elle reste dans cette relation qui n'a, de toute évidence, pas d'avenir (et déjà un présent pas si chouette).

Le cas de Sandra est différent. Tout d'abord, elle a des enfants avec son mari. Ce qui, pour moi, est en soi une raison suffisante pour rester avec quelqu'un (dans l'absence d'une raison contraire plus forte, ce qui est bien le cas ici). Mais on ne la sent pas non plus cynique ou résignée par rapport à sa situation. Elle me paraît réellement se trouver bien comme elle est. Et, même quand Massimo lui fait entrevoir la possibilité d'une vie plus aisée, plus exaltante, elle se refuse à y croire. Son infidélité me fait l'effet d'une faiblesse passagère et sans lendemain.

Je ne la trouve pas lâche, ni qu'elle laisse à son mari la responsabilité de briser leur couple, parce qu'elle-même n'a justement pas l'intention de divorcer pour ça (et, considérant encore une fois tout ce qui est en jeu, n'a-t-elle pas raison de s'obstiner ?). C'est vrai que l'auteure nous fait comprendre que l'écart de Sandra a des conséquences sur son couple, mais... vu que c'est son mari à qui cela semble poser problème, n'est-ce pas lui qui est lâche en refusant d'aborder la question franchement ? Elle, sur le coup, essaie juste de revenir à la normale (ou de voir si elle le peut).

Bref, c'est mon interprétation. Je ne sais pas ce que les autres en pensent...

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

Jo Ann
... passionnément
Messages: 280
Permalink
Publier Re: Sandra et le Prince aux petits pois (26 décembre 2013)
le: 08/03/2014, 18:59
Citer

Je ne pense pas que son mari soit lâche dans le sens où, quand il a vu que ça marchait mieux ailleurs, il a décidé de demander le divorce (et donc assumer le fait qu'il est parti voir ailleurs), alors que Sandra est plutôt soulagée de le voir prendre les devants, sans pour autant assumer qu'elle est tout aussi fautive que lui dans la fin de leur mariage. C'est surtout ça qui m'a gêné, pas pour la partie "je reste parce qu'il y a les enfants et parce que je n'ai pas d'avenir avec Massimo, de toute façon".

« Il n'y a pas de grande écriture, que de la grande réécriture. » Louis Brandeis
BlogFacebookTwitterPinterest

Pages: [1]
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.022 secondes.

Laisser un commentaire