Forum

Bienvenue Invité 

Afficher/Cacher l'entête

Bienvenue utilisateur invité, publier sur ce forum requiert une inscription.





Pages: [1] 2
Auteur Discussion:La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
Roshieru-
Chan
... beaucoup
Messages: 78
Permalink
Publier La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 19/09/2012, 14:39
Citer

Ce n'est pas une recherche de conseil mais plutôt un conseil pour ceux et celles qui ne sont pas des correcteurs infaillibles (ça existe, d'ailleurs ?!).

Quand on corrige, on a l'habitude de relire entièrement la victime, pardon, le texte (ce qui reste une étape obligatoire). Cependant, les fautes sont parfois si nombreuses qu'il est impossible de toutes les voir d'un seul coup. Ainsi, dans certains romans publiés que je transforme en epub, je trouve encore des coquilles et je sais pourtant que les gens qui ont corrigé l'ont fait avec sérieux. Du coup, j'ai commencé à me faire une liste d'erreurs que l'on peut facilement rectifier grâce... à la fonction de recherche que possède tout traitement de texte 😎 Non, je ne suis pas devenue folle.

La méthode est simple. Mettons que j'ai remarqué que j'écris tantôt "évènement" et tantôt "événement". Imaginons que je souhaite normaliser le tout, en transformant "évènement" en "événement". Eh bien, il me suffit de faire rechercher-remplacer, ce qui m'épargnera beaucoup de temps (et ça peut aussi vous permettre de remplacer rapidement les points de suspension écrit avec trois points par le vrai signe typographique). Mieux encore, cette méthode peut vous aider à traquer beaucoup de fautes récurrentes, y compris de grammaire. Un exemple tout bête : le subjonctif avec après que, qui est une faute. Si vous tapez juste "après qu" dans la recherche, vous pourrez trouver directement les passages concernés et vérifier quel mode vous avez employé derrière cette vilaine expression piège 🙂 Et ça marche aussi avec "malgré que", bien sûr, et tout ce qui vous pose problème. Pendant qu'on y est, voici quelques notes que j'ai prises sur les modes :

- Après que => il faut obligatoirement de l'indicatif. Subjonctif caca même si, oui, il y a des auteurs classiques qui le font. Le problème, c'est que nos lecteurs ne voient pas les choses comme ça et ne savent pas qu'il y a des étripages entre grammairiens et linguistes.

- Alors que + action simultanéité => indicatif
- Alors que, sous entendu Alors même que => conditionnel (Alors (même) que tout serait possible)

- Malgré que + sujet + subjonctif => seulement quand on veut exprimer que c'est contre le gré, le cœur de quelqu'un (Une verve et une causticité qui faisaient rire ma grand'mère elle-même, malgré qu'elle en eût). C'est un synonyme vieilli de "malgré elle".
- Malgré que + sujet + subjonctif => concession, forme mal acceptée par les puristes mais bien existante
- Malgré que + sujet + indicatif => incorrect, sauf dans le langage parlé/familier (utilisé par Gustave Leroux notamment)

J'applique aussi cette méthode aux homophones ("exaucer" et "exhausser", "raisonner" et "résonner"). En cherchant les deux mots, je peux vérifier, encore une fois, que je n'ai pas pris un homophone pour un autre et corriger si c'est le cas !

Voici d'ailleurs une courte liste d'homophones, des confusions que j'ai trouvé dans pas mal de manuscrits, complétée par des amies :

- Bayer/Bailler : bayer à le sens d'ouvrir (une chemise, la bouche) ou de rêvasser, bailler c'est donner quelque chose ou duper.
- Coté/côté : "avoir la cote, être coté en bourse" qui signifie avoir de la valeur/côté = la côte, anatomique ou la côte que l'on monte ou descend, la côte d'ivoire, ect. Le côté, qui désigne un coin dans l'espace ou de façon métaphorique, les à côtés de la vie.
- Cour/cours/court : l'espace entre des bâtiments ou le lieu où réside le roi et sa suite, par extension la suite elle-même/ http://www.cnrtl.fr/definition/cours (quatrième définition) /petit, raccourci
- Et bien/eh bien : Et bien n'existe pas dans le contexte où on veut l'employer la plupart du temps : http://www.cnrtl.fr/definition/eh%20bien . Sauf si on veut dire "et puis bien sûr", "et bien sûr", etc...
- Exhausser/exaucer : hausser une maison sur ses fondations ou relever un goût/réaliser un souhait
- Hospice/auspices : hospice pour un hôpital/auspices pour les meilleures auspices
- Puis/puits : et puis/le trou où on trouve de l'eau
- Raisonner/résonner : raisonner pour réfléchir/résonner pour le bruit
- Repère/repaire : les points de repère/le repaire des bandits
- Sensé/censé : être sensé, c'est-à-dire avoir du bon sens/"censé" est le synonyme de "supposé" et ils sont interchangeables.
- Seau/sot : l'objet où on met de l'eau/l'idiot
- Soi/soit : soi pour moi/soit pour être
- Voir/voire : voir pour regarder/voire a le même sens que "même" et "et même". Voire même = n'est pas forcément faux (voir le CNRTL) mais il faut éviter d'en abuser et lui substituer "voire". Passe mieux dans un dialogue, où l'on peut mal parler, que dans une narration.

Depuis peu, j'ai aussi appliqué cette méthode pour traquer les termes qui tendent à encombrer la narration :
- les verbes faibles (sembler, paraître...)
- les adverbes (très, vraiment...)

Alors, je sais ce que vous allez me dire et je suis arrivée à la même conclusion : on ne peut corriger son manuscrit avec cette unique méthode ! Par contre, lorsque l'on effectuera une vraie relecture - ou bien qu'un correcteur la fera -, ça évitera de perdre du temps et de la concentration sur des fautes qui sont, en fait, aisées à corriger. Et, ainsi, il sera possible de corriger les fautes vraiment vicieuses (certains accords de participes passés, par exemple).

"Je veux bien connaître n'importe quoi, surtout si c'est recouvert de chocolat. Si ce sont des tablettes de chocolat recouvertes de chocolat, c'est encore bien mieux." Moi, dans un état normal.
[Mon nouveau blog en cours de construction]

Invité
... beaucoup
Messages: 61
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 20/09/2012, 13:53
Citer

C'est une méthode que j'emploie également et qui m'aide beaucoup, elle permet aussi de voir combien de fois on a utilisé un mot. C'est un conseil très judicieux ! Merci à toi !

Roshieru-
Chan
... beaucoup
Messages: 78
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 20/09/2012, 16:33
Citer

Oui, d'ailleurs il y a un module pour Open Office et Libre Office qui calcule automatiquement (en plus d'autres choses ^^)

"Je veux bien connaître n'importe quoi, surtout si c'est recouvert de chocolat. Si ce sont des tablettes de chocolat recouvertes de chocolat, c'est encore bien mieux." Moi, dans un état normal.
[Mon nouveau blog en cours de construction]

Jeanne
Modérateur
Messages: 545
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 22/09/2012, 13:47
Citer

Ah, oui, ça me rappelle des fautes que je vois dans les manuscrits que je reçois... 😀

Je travaille également à un guide précisant la typographie que je souhaite ; j'ai l'impression que la plupart des auteurs sont perdus par rapport à mes requêtes. 😛

Mon blog : Romanceville, où les histoires d’amour finissent bien

SuzanneRoy
... passionnément
Messages: 183
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 22/09/2012, 20:45
Citer

Ah non, pas de times new roman... je déteste!

mon blogue . twitter

Roshieru-
Chan
... beaucoup
Messages: 78
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 24/09/2012, 05:25
Citer

Ah, la typographie, ça aussi c'est chouette 🙂

Jusqu'à récemment, j'oubliais l'espace insécable après le tiret cadratin mais, heureusement, il suffit là encore d'un rechercher/remplacer sur tout un manuscrit.

Beaucoup d'auteurs ne savent pas non plus utiliser les styles ou les sauts de page. Les dialogues sont souvent des listes avec des puces. Quant aux virgules, elles sont placées n'importe comment (même si j'avoue que quelques subtilités m'échappent encore... je n'ai découvert que récemment pourquoi on pouvait mettre une virgule devant certains "et" et pas d'autres, ou la différence entre "les fraises, qui étaient mûres" et "les fraises qui étaient mûres" !).

Par contre, pour la question des fonts ou polices de caractère, il faut se rappeler que tout le monde n'a pas les polices de Windows. Je suis sous Ubuntu, par exemple, et les polices de Microsoft Office ne sont pas installées par défaut (les paquets existent tout de même). Par contre, j'ai pas mal de polices avec serif qui s'en rapprochent... sans être exactement les mêmes.

La question de la compatibilité pose aussi problème : par exemple, j'utilise Libre Office et je ne suis pas certaine que mes styles passent tels quels sous Microsoft Office. Du coup, même si je formate bien mon texte selon les instructions d'une maison d'édition, rien ne me prouve que le résultat sera conservé au passage sur un autre traitement de textes (on a eu ce problème tout récemment au Petit Caveau avec Jeïs : les passages supprimés par l'auteur avaient été considérés comme du texte normal sous Libre Office à cause de l'option "suivi des modifications" de Word qui était activée dans le .doc... et je ne l'ai vu qu'après la sortie...).

Enfin, tout ça est un peu HS (sauf pour l'histoire du tiret cadratin+espace insécable pour les dialogues avec rechercher/remplacer, et d'ailleurs ça marche pour tous les autres signes de ponctuation qui ont besoin d'un espace insécable).

"Je veux bien connaître n'importe quoi, surtout si c'est recouvert de chocolat. Si ce sont des tablettes de chocolat recouvertes de chocolat, c'est encore bien mieux." Moi, dans un état normal.
[Mon nouveau blog en cours de construction]

Invité
... un peu
Messages: 6
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 02/10/2012, 03:35
Citer

Ce n'est pas évident pour tout le monde de manier l'outil informatique. J'ai une profonde aversion pour l'ordinateur, bien que je sois penché devant un écran plusieurs heures par jour. Malgré mes trois bouquins, je suis encore réfractaire à toutes sollicitations d'un éditeur qui me demande parfois des marges de X, avec haut ou bas de page, etc... (C'est presque du martien pour moi). Avec mon éditeur habituel, je lui envoie mon fichier sous Word, marges complètes, cadratins et cela s'arrête là. Il fait le reste. J'ai l'impression qu'il comprends qu'avec moi l'informatique c'est perdu d'avance. Je précise que j'envoie tout de même un fichier propre et affichant les bases d'une présentation que tout éditeur demande. Ce sont parfois mes filles qui arrangent mes dossiers (où les retrouve), car je les ai perdu dans les méandres des "tuyaux" informatiques.

Invité
... beaucoup
Messages: 61
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 02/10/2012, 03:55
Citer

Moi j'ai du mal avec la taille des manuscrits : nombre de signes, nombre de mots ???? avec ou sans espaces ??? Moi quand j'écris je ne compte jamais ni les pages ni les mots, c'est pas un concours de celui qui en écrira le plus dans la journée ! Maintenant je comprends que pour l'éditeur il est important de savoir la taille d'un texte, perso je me base plutôt sur les chapitres. Je me demande toujours comment on peut prévoir à l'avance qu'on va écrire un roman de 70 000 signes, par exemple ! 😮

Invité
... beaucoup
Messages: 106
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 02/10/2012, 04:19
Citer

Manon, je sais toujours, quand je me lance dans un roman contemporain, que 50 000 mots c'est tout ce qu'il me faut. 🙂 À 1 500 mots près.
Une question d'habitude ou de façon de faire, j'imagine ?

cecile
... un peu
Messages: 13
Permalink
Publier Re: La première fois que lon corrige son manuscrit chéri
le: 14/02/2013, 12:39
Citer

Je me reconnais beaucoup dans Permalink :))je suis de la même engeance ah ah ah

Pages: [1] 2
Mingle Forum by cartpauj
Version: 1.0.34 ; Page chargée en: 0.051 secondes.

Laisser un commentaire