Le Correspondant inattendu

LeCorrespondant_petit

0,99 € / 1,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Viviane Faure

Genre : Romance M/M, New Adult
Longueur : Nouvelle (11 000 mots)
Sensualité : Moyen

Maël étudie l’allemand à Rennes. La fin de semaine, il retrouve ses parents, la petite ville où il a grandi ainsi qu’une amie d’enfance. Celle-ci, encore au lycée, accueille en ce moment un correspondant de Hambourg, et elle n’hésite pas à réquisitionner Maël pour qu’il lui tienne compagnie. Un service dont le jeune homme ne se doute pas encore des conséquences…

Quelques jours plus tard, Thomas fugue. Seul dans un pays étranger, il se tourne vers la seule personne en qui il a confiance pour ne pas le juger : Maël.

« … j’ai vraiment adoré. C’est super bien écrit, mignon, frais, agréable… » – Valéry K. Baran

« J’ai été submergée par la mignonnitude de cette histoire … c’est toute la nouvelle que j’ai dévorée, tellement je m’y sentais bien. » – Amélie Voyard-Venant

4 commentaires
  1. FLUFF !!!

    J’ai été submergée par la mignonnitude de cette histoire. Je pensais n’en lire qu’une partie ce matin, mais finalement c’est toute la nouvelle que j’ai dévorée, tellement je m’y sentais bien.

    De temps en temps, lire une histoire sans prise de tête, adorable de bout en bout, ça fait du bien… et c’est exactement ce qu’est Le Correspondant inattendu.

    L’auteure compense le format court en utilisant bien plus de « tell » que de « show » (je ne suis jamais sûre s’il y a un équivalent en français), mais ça passe très bien ici. Les dialogues sont rares mais très sympathiques, et les tentatives de Thomas pour parler le français m’ont carrément fait fondre ^^;;;

    Bref, une nouvelle que je garde dans ma tablette pour les jours de déprime 😀

  2. J’ai adoré !
    J’étais vraiment curieuse de lire cette nouvelle et j’ai vraiment adoré. C’est super bien écrit, mignon, frais, agréable…
    Il y a eu un moment où je suis arrivée à être totalement aux anges : la fin de la « première partie », où il y a le baiser, et où l’auteur parvient à décrire ce qu’il se passe de façon totalement « non cliché » : il n’y a pas de description due « pourquoi » le personnage plait tant à l’autre que l’on voit si souvent, il n’y a pas non plus de description d’à quel point il est beau/attirant, il n’y a même pas de description du baiser en lui-même : tout est dans le sous-entendu et, pourtant, ça apparaît comme naturel, normal… Comme si ça devait se passer comme ça, tout simplement, et que c’était parfaitement juste. J’ai vraiment adoré.
    La suite, du coup, m’a légèrement déçue, non pas parce qu’elle n’était pas bonne (elle l’était), mais parce que l’auteur avait tellement bien réussi son « show, don’t tell », que l’arrivée de toutes ces descriptions qui avaient été évitées (le « pourquoi le personnage plait tant à l’autre », le « beau/attirant », la description du baiser, jusqu’au « je t’aime » réciproque exprimé verbalement, des fois qu’on ait un doute à ce sujet) m’ont semblé sortir de la subtilité que j’avais tant appréciée pour revenir à un type d’histoire plus habituel où, voilà, les choses sont bien expliquées, alors qu’il n’y avait plus besoin de le faire (à mon avis. Je conçois sans problème qu’il s’agisse là d’une vision personnelle).
    Mais bon, malgré cette petite déception parce que j’aurais aimé rester dans cette subtilité là, j’ai quand même beaucoup apprécié cette seconde partie aussi, et ça reste une nouvelle que, dans l’ensemble, j’ai adoré. 🙂

  3. J’ai trouvé la nouvelle sympa, même si j’ai un peu tiqué sur l’âge de Thomas. Viviane nous décrit bien la vie étudiante, j’ai eu la sensation de me retrouver dix ans en arrière. Je ne connais pas Rennes, mais c’était très vivant. 🙂

  4. C’est frais, c’est doux, et c’est plein de sensibilité sans tomber dans le guimauve. L’histoire progresse tout en subtilité, et j’ai vraiment pris plaisir à suivre la construction de cette histoire tout en tendresse. Bref,j’ai adoré.

Laisser un commentaire