Le New Adult, un genre émergent

Le New Adult, un genre émergent

Le New Adult arrive lentement mais sûrement en France, à travers des titres comme les séries Beautiful, de Jamie McGuire, Indécise, de S.C. Stephens, Unbreak me, de Lexi Ryan.

De quoi s’agit-il ? Selon le marketing, d’une littérature destinée aux lecteurs (lectrices, surtout) entre 18 et 30 ans, entre la fin du lycée et l’entrée dans la vie active. Par conséquent, les thèmes abordent l’angoisse de devenir adulte avec tout ce que cela implique. Les romans de cette catégorie sont souvent assez noirs, avec des propos sur les désillusions et la perte de l’innocence. On y trouve des héros tourmentés, en recherche de la rédemption… et celle-ci passe souvent par l’amour.

Autre différence avec le Young Adult : alors que ce dernier met souvent en scène des mondes imaginaires, le New Adult s’enracine résolument dans notre époque, avec des préoccupations et des thèmes modernes, comme si l’on n’avait plus besoin du filtre de l’imaginaire pour affronter la réalité.

Chronique_petitEnfin, le sexe y est plus présent et plus détaillé : on a passé le stade des premières fois, mais on cherche encore sa sexualité et celle-ci est particulièrement signifiante dans la vie des héros, notamment quand ceux-ci ont déjà été abîmés par l’existence.

À signaler : ce genre a émergé aux États-Unis via l’auto-édition et a rapidement gagné en popularité, au point de devenir une catégorie à part entière. Le terme est apparu pour la première fois en 2009, quand l’éditeur St. Martin’s Press a lancé un appel pour « de la fiction similaire au young adult qui pourrait être publiée et commercialisée pour les adultes — une sorte de young adult plus vieux ou new adult ». Parmi ces auto-édités, on peut citer le cas de Jasinda Wilder, dont le best-seller Te succomber est paru en français chez Michel Lafon et Amy Harmon, mon coup de cœur absolu, dont le titre Nos faces cachées paraîtra bientôt chez Robert Laffond « R ».

Et Pas pour toi ? Le roman se classe en New Adult de par l’âge de son héroïne : au moment où l’histoire commence, Ariane vient d’entrer à l’université. C’est autant son parcours personnel que celui de ses sentiments pour Alexandre que l’on va suivre au cours des pages, les deux étant inextricablement mêlés. Comme évoqué dans le premier paragraphe, ce parcours est parfois sombre : drames familiaux, désillusions, trahisons…

Pas pour toi se déroule dans un décor contemporain, celui de l’université, puisque Ariane est étudiante et Alexandre, professeur. J’ai choisi la facilité en situant l’intrigue dans des lieux que je connaissais (oui, même pour l’Australie). Et le sexe, me direz-vous ? Ne vous inquiétez pas, il y en a aussi (même si l’héroïne est vierge au départ, elle se rattrapera). Un mot sur le style de narration : la première personne du singulier est la plus souvent utilisée dans le genre New Adult, parfois en point de vue alterné, parfois seul. Dans Pas pour toi, j’ai opté pour la forme journal intime, ce qui permet d’avoir un certain recul sur l’action tout en conservant les émotions de l’héroïne.

Revue de presse :

RTL : Le new adult à la l’assaut du public français

Melty : Un nouveau genre pour les 18-30 ans

Le Figaro : Les romans new adult débarquent en France

Magaweb : Quand la littérature s’adapte à son public

Mes petits crimes et délits : Ce genre qui est sur toutes les lèvres

Boulevard des passions : Liste de romans new adult

Si vous lisez en anglais :

Wikipedia : la page New adult

Un site spécialisé dans le New adult : NA Alley

Writers Digest : New adult, the next big thing

USA Today : New adult is the hot new category in publishing

Le roman Chronique d’un amour fou, réédité sous le titre Pas pour toi, n’est plus disponible aux Éditions Laska. Retrouvez les autres publications d’Anne Rossi (la série Les Yeux de tempête, Bébé à bord) chez votre revendeur d’ebooks.

Laisser un commentaire