L’Ennemi adoré de Chionatée

Chionatee_petit

0,99 € / 1,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Cécile Brun

Genre : Romance fantasy, Fées, Elfes
Longueur : Nouvelle (12 000 mots)
Sensualité : Doux

La belle Chionatée ne connaît rien d’autre que le pays des fées de glace, dont sa mère est la reine. Or, selon une ancienne prophétie, le jour est proche où le royaume entrera en guerre contre les elfes de feu, et c’est Chionatée elle-même qui devra mener la lutte. Mais comment s’y prendre quand on est jeune et sans expérience, et surtout que l’on n’a pas la moindre envie de combattre ? Défiant ce destin tout tracé, la fée décide de s’envoler vers le territoire de ses ennemis. Qui sait si, en dépit de leurs différences, l’un des leurs saura entendre et partager sa cause ?

« Une belle écriture, un très joli conte de fées avec une touche de mythologie et une belle philosophie de l’amour et de la paix. » – Manon Montauran

« C’est avec plaisir que je redécouvre la magnifique plume de Cécile Brun qui nous transporte sans difficultés dans un autre monde ! Elle a une écriture fluide, poétique, prenante et accessibles pour tous publics. » – Kelly (s0kellys.com)

« J’ai beaucoup aimé cette histoire, et j’aurais bien voulu qu’elle soit plus longue… » – Winry

13 commentaires
  1. j’ai beaucoup aimé cette histoire, et j’aurais bien voulu qu’elle soit plus longue…
    un grand merci aux éditions laska de nous faire découvrir de si bons auteurs francophones.

  2. Un conte de fée écrit comme auraient pu le faire les frères Grimm ou Perrault. Personnellement j’ai beaucoup aimé cette construction, ainsi que la poésie qui ressort de ce texte.

    Une histoire d’amour atypique, l’apparition d’une sirène aussi sage que charismatique et une fin surprenante. Cela pourrait paraître un peu court (quand on aime on en voudrait toujours plus ^^), mais je ne le dirais pas, car je trouve que cette longueur s’adapte bien au conte justement.

  3. Il émane de cette histoire une sorte de magie. L’univers fantasy est minutieusement élaboré, les personnages bien construits et crédibles, les descriptions enchanteresses. De plus, au delà de la simple romance, ce texte nous envoie un message de paix et de tolérance.
    Comme Eve, j’ai été sensible à la poésie de Chionatée.
    J’ajouterai que l’héroïne ressemble beaucoup à une certaine Cécile Brun!!!!!

  4. Ah Marie Merci 🙂

  5. J’ai bien aimé cette romance, lue d’un seul trait. L’histoire est intéressante et le texte se lit facilement, sans longueur. Un bon texte bien écrit. Une belle histoire d’amour que Cécile aimerait sûrement vivre elle-même !

  6. Première romance vraiment ancrée dans la fantasy pour les éditions Laska, avec une histoire de fées. Le concept de base (les fées sont toutes des femmes, seuls les elfes ont le « pouvoir du second genre », et les deux sont en conflit) est assez intéressant et plutôt bien traité même si on aurait aimé en savoir plus. L’histoire est relativement sympathique et bien rythmée, bien qu’un peu naïve à mon goût par moments (mais en même temps je ne suis pas une spécialiste de la romance). Le tout se lit très rapidement et on en garde plutôt une bonne impression !

  7. Un joli roman très frais et bien écrit qui m’a fait vraiment rêver. Félicitations à l’auteure ! Laurence Olivier

  8. Un joli conte, très poétique et plaisant à lire. La lecture est rapide et la fin est assez surprenante, j’ai beaucoup aimé la notion de la prophétie et le feu et la glace… Cependant, les choses vont un peu trop vite pour moi (encore une fois, le problème du format). Les personnages sont attachants et j’ai aimé l’apparition des sirènes.

    Les plus : la féérie de l’histoire

    Les moins : tout va trop vite et le vocabulaire est parfois un peu simple

    En bref : Un conte plaisant à lire sur la plage, surtout la fin qui est surprenante !

    Ma note : 6/10

  9. Un joli conte de fées avec les « codes » habituels: les héros amoureux tout de suite, la magie et/ou les êtres fantastiques. Néanmoins il me manquait une explication concernant le malentendu et une fin (je parle bien de la dernière page)un peu différente, mais de ça je ne peux pas expliquer sinon cela enlèverait le suspense.
    J’ai quand même beaucoup aimé le style, l’auteur réussit à me surprendre et à garder le suspense. Un bon résultat dans l’ensemble malgré ses quelques aspects négatifs.

  10. J’ai beaucoup aimé les description des personnages : les elfes de glace, ceux de feu… celle du prince, avec ses cheveux qui sont en fait des flammèches qui bougent autour de son visage, j’ai adoré.
    Joli conte, en effet. Plaisant. Avec un univers intéressant. Le fait que ça donne une sensation de conte lorsqu’on le lit atténue le fait que les évènements aillent très vite, même si c’est quand même quelque chose qui m’a dérangée à la lecture. Surtout dans les résolutions de problèmes, j’ai trouvé : à chaque fois qu’un souci était évoqué (du genre : « comment allait-elle faire pour… ? » ou « mais que se passerait-il si… ), la réponse arrivait tellement vite derrière que je n’avais pas le temps de profiter de la tension qui aurait pu survenir. Je pense que ça aurait mérité de donner lieu à un texte prenant plus son temps pour être développé, en fait. Pareil pour la fin qui est très expéditive.
    Jolie écriture, sinon. Et j’ai trouvé vraiment très intéressant le concept « découverte d’un deuxième sexe » dans le cadre de la romance. 🙂

Laisser un commentaire