Les Trois Sangs

AHT5_petit

6,99 € / 9,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Florence Gérard

Série : Alexia Hope (cinquième et dernier tome)
Genre : Bit lit, Loups-garous, Vampires, Elfes, Démons, Anges, Ménage à trois
Longueur : Roman (72 000 mots)
Sensualité : Moyen

Alexia possède désormais le moyen d’en finir une fois pour toutes avec Lucifer. Mais elle doit encore trouver la façon de s’introduire en Enfer… ou, plus précisément, la personne qui saura l’y emmener.

Par ailleurs, Lucifer a prévu de déchaîner son armée de démons sur Terre, et les amis de Lexie ont besoin de tous les alliés possibles pour le stopper. Alors, quand un ange puissant lui offre son appui, elle n’hésite pas à lui promettre sa vie en échange. Le compte à rebours est lancé : il lui reste exactement soixante-douze heures pour gagner ce combat, pour tous les surnaturels, pour les humains… et surtout, pour Amélia !

Je suis prostrée, assise en position fœtale à l’ombre d’un cocotier. Mon regard se perd dans les vagues écumantes à l’horizon, tandis que mon ouïe est occupée par les divers sons de la faune cachée dans le sous-bois situé juste derrière moi.

Je suis calme ; je me sens cotonneuse, comme étrangère à cette chair dure et froide qu’est devenu mon corps. Tout le contraire de ce que j’étais il y a seulement quelques heures. Je repense au lien entre le vampire, le démon et moi. Ce « triumvirat », comme j’ai décidé de le nommer. Je me sentais si vivante, si en phase avec mon corps et mes sentiments… comme si j’avais enfin trouvé ma véritable place au sein de cette étrange existence… ma vie.

Je m’empare d’une poignée de sable blanc. Il est doux et chaud. D’une certaine manière, il me conforte dans mon état. Je le laisse s’écouler doucement entre mes longs doigts, tel le sablier de ma vie. Bien trop vite, le temps est écoulé, bien trop rapidement, la réalité revient douloureusement à mon souvenir. Et pour cause, sur cette même main où ma métaphore de l’existence vient de se dissiper, il y a un autre symbole. Ce dernier est matérialisé par la marque d’une brûlure autour de mon poignet. Malgré mes dons de guérisseuse, rien n’a réussi à la faire disparaître. C’est comme si elle me narguait. Elle reste présente, me rappelant mon dernier échec en date, et certainement le plus cruel de tous. Je n’arrive même pas à prononcer son nom. C’est encore trop tôt.

Alors, plutôt que d’affronter l’évidence, j’ai préféré me téléporter ici… sur notre île. Celle où nous nous sommes aimés pour la première fois, celle où nous avons conçu Amélia, celle où nous revenons à chaque fois que nous ressentons le besoin de nous ressourcer. Cette fois-ci, je n’ai pas laissé éclater ma colère, je n’ai pas déchaîné les éléments et j’ai parfaitement su maîtriser ma télékinésie. Il aurait été fier de moi, je crois.

Quand le bracelet s’est consumé, quand mes veines se sont emplies de lave en fusion, quand mon lien d’âme sœur s’est irrémédiablement brisé, quand j’ai compris que Lucifer avait tué le démon de mon cœur, non pas dans une vision proche de l’avenir, mais à l’instant présent… je n’ai pas disjoncté. Je me suis relevée doucement et j’ai observé les gens qui m’entouraient : mes amis Ryu, Ariel, Siam et Xion, dont les expressions affolées prouvaient que tout cela n’était pas qu’un mauvais rêve. Je les ai quittés sans autre explication qu’une phrase des plus simples :

« J’ai besoin d’être seule pour quelques heures. Protégez les licornes pendant ce temps. »

Ma voix triste et monocorde les a découragés de réclamer davantage de précisions. Même Ariel a simplement hoché la tête, confirmant ainsi son intention de ne pas me suivre.

Leurs regards passaient de moi aux alentours. Ils s’attendaient sans soute à ce qu’une horde d’ennemis nous attaque. Les armes aux poings, ils étaient aussi inquiets de l’approche d’un ennemi inconnu que de mon apparence, que je qualifierais au bas mot… d’effrayante. En effet, ma vision démoniaque, d’un rouge flamboyant, a pris le dessus, mais pas seulement. Mes veines ressortent sous ma peau blanche : c’est un réseau noir parcourant mon corps de haut en bas. Et si je rajoute que ma chevelure a changé de couleur, passant d’un auburn quelconque à un rouge sanguin naturellement impossible à trouver, cela vous donne une idée générale de mon nouvel aspect. Je vous laisse imaginer le résultat de toutes ces transformations couplées à une sensation de vide total…

« Dans toute sa série, l’auteure est très subtile, de nombreuses scènes érotiques, certaines plus poussées que d’autres, mais toutes sont sensuelles, apportant beaucoup de piquant et surtout des interrogations sur toutes les possibilités fournies. » – Aly (Jewelry by Aly)

« Alexia Hope est une série … très sympathique à découvrir, avec un univers riche et surprenant… » – Sariah (Sariah lit)

Laisser un commentaire