L’Ijiraq

Ijiraq_petit

1,99 € / 2,99 $

Acheter l’ebook :
7switch-buy
amazon-buy
iBooks-buy
kobo-buy
fnac-buy

Auteur : Emilie Milon

Série : Créatures de l’Ouest (premier tome)
Genre : Romance paranormale, Romance historique, Western
Longueur : Novella (23 000 mots)
Sensualité : Doux

June conçoit une aversion pour Connor au premier regard. Comment cet aventurier ose-t-il s’inviter chez eux et les prendre en otage, elle et sa famille ? Lorsque sa petite sœur est enlevée, il est bien la dernière personne à laquelle elle a envie de demander de l’aide — d’autant que c’est plutôt lui qui semble pouvoir bénéficier de la sienne…

Sur la trace d’un trésor caché, Connor ne veut rien avoir à faire avec June. Mais ont-ils encore le choix ? Dans cette forêt sauvage et enneigée, mieux vaut voyager à deux. Surtout si ce qu’ils pistent n’est pas humain…

« Voilà une histoire palpitante qui m’a beaucoup plu. L’écriture est fluide et très agréable à la lecture. Le rythme du récit vif et enlevé. » – Eve Terrellon

« … on est pris par un double suspense… celui de savoir ce qu’est cette créature et ce qu’elle a fait de l’enfant et celui de savoir comment va évoluer la relation entre les protagonistes. Les deux personnages principaux sont attachants. » – Manon Montauran

« La romance s’esquisse juste, avec sobriété et sans trop de guimauve, les personnages sont attachants, pleins de vie et amusants. » – Roanne

12 commentaires
  1. Tout d’abord, j’ai hâte de lire la suite !
    Moi qui ne suis pas fana de romance paranormale, j’ai trouvé celle-ci tout à fait à mon gout. Le côté « paranormal » étant très bien amené et crédible puisque la créature est totalement en adéquation avec l’endroit et l’époque. On se dit : « Après tout qui sait ce que peuvent abriter ces montagnes sauvages, dans ce pays mystérieux! »
    De plus, on est pris par un double suspense…celui de savoir ce qu’est cette créature et ce qu’elle a fait de l’enfant et celui de savoir comment va évoluer la relation entre les protagonistes. Les deux personnages principaux sont attachants. On est dans la romance telle qu’on la connait et qu’on l’apprécie. Vraiment, les auteures francophones n’ont rien à envier aux anglophones ! J’ai apprécié la connaissance qu’a l’auteure de la région qu’elle décrit très bien, les dialogues percutants, l’atmosphère prenante et surtout la relation entre les personnages. En finissant le roman je me suis dit : »Argh ! Pourvu qu’il y ait une suite ! » heureusement ce n’est qu’un début…ouf !

    • Merci beaucoup pour ce retour enthousiaste Manon, ça fait chaud au coeur 🙂 Je suis ravie de voir que le roman a suscité chez toi les questions et sensations recherchées. J’espère sincèrement que la suite te plaira tout autant.

  2. Très bon roman, j’ai autant accroché à la poursuite de l’Ijiraq qu’au développement des sentiments entre les deux personnages. Aucun reproche à faire à l’écriture, on se laisse facilement emporter. J’ai grande hâte de découvrir le tome 2 !

  3. Voilà une histoire palpitante qui m’a beaucoup plu. L’écriture est fluide et très agréable à la lecture. Le rythme du récit vif et enlevé. Les héros sont attachants (mais j’avoue avoir un faible pour Connor ^^). Les caractères bien trempés des deux protagoniste rendent les dialogues percutants sans pour autant sombrer dans la caricature, bien au contraire. Et la romance est amenée par petites touches tout à fait crédibles et que j’ai bien aimé.
    Je n’ai qu’un regret : que certaines questions attendent encore leur résolution. Je n’ai donc plus qu’une hâte, découvrir le second tome de l’Ijirac ! ^^

    • Merci Eve, je suis ravie de lire ton avis et de voir que tu as passé un agréable moment (Connor te remercie aussi au passage ^^). Je gage que tu trouveras certaines réponses dans le tome 2 et j’espère qu’elles te plairont 🙂

  4. Je déteste… attendre pour connaître la suite !!!!
    Un vrai plaisir à lire. L’héroïne est tellement impulsive qu’elle en devient parfois tête à claques, quand au héros, il y a des moments où il est tout sauf héroïque. Un régal, bien loin des clichés.
    La vilaine bestiole est flippante, et j’aurai aimé en savoir un peu plus sur cette légende.
    Par contre pour la suite je prévoirai les moufles, le climat est tellement bien décrit que j’ai attrapé froid !

    • Tu m’as eu Pauline, mon cœur a bondi en lisant tes premiers mots ! Je te remercie pour ce retour ça me fait vraiment très plaisir. Ah ah, je suis d’accord pour June et tant mieux si tu voulais la baffer, ça veut dire que tu étais à fond dedans. Et puis, des héros parfaits c’est moins drôle :p

      Pour la suite, je te conseille de troquer tes moufles pour la crème solaire… je dis ça, je dis rien 😉

  5. J’ai lu ce premier tome avec plaisir, il est efficace et va droite au but. Le mélange est plutôt bien équilibré entre romance/suspense/fantastique, les personnages donnent envie d’en lire plus, bref, un moment de lecture sympathique, seul la fin m’a semblé un peu facile et un peu rapide. J’ai aussi trouvé qu’on en apprenait pas assez sur cette créature, mais le climat fonctionne bien en tout cas ^^

    (Et je n’ai pas eu envie de frapper l’héroïne, la pauvre 😛 )

    • Merci Nyaoh 🙂 Je suis ravie que le mélange t’ait plu ! On en apprend un peu plus sur la créature dans les tomes suivants ^^ (et June te remercie de ne pas vouloir la frapper XD)

  6. Beaucoup de plaisir à lire cette histoire. C’est très bien écrit, déjà: j’ai été tout de suite dedans. Ensuite, l’aspect fantactique est très bien géré et original (on échappe au sempiternel vampire/loup-garou et assimilés pour explorer une mythologie rarement exploitée et, rien que ça, c’est un régal). Quant à la romance, elle est très bien gérée.
    Seule critique: la manière dont les personnages secondaires sont eclipsés au profit du couple principal. C’est vrai pour tous, mais c’est particulièrement gênant au moment des retrouvaient avec la petite fille dont on n’entend plus la voix ni ne voit le moindre de ses gestes une fois la scène d’action passée, comme si.elle faisait partie du décor, et dont on me voit pas non plus l’héroïne s’enquérir de son état alors qu’il y a de quoi et que celui des deux héros est, patr contre, abordé, baiser langoureux associé (alors que l’héroïne tient sa petite soeur dans ses bras ?), etc.
    Malgré ce poin, ceci-dit, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et je lirai avec plaisir la suite.

    • Merci beaucoup pour ce retour Valéry 🙂 Alors pour répondre à ta critique (constructive par ailleurs, je t’en remercie), je suis consciente d’avoir mis Beth en arrière plan, c’était stratégique en fait, pour mieux gérer le couple sur la fin. Après, June s’enquiert de l’état de sa soeur (Connor lui confirme qu’elle va bien et elle-même voit bien qu’elle en vie et entière) mais c’est vrai que je n’ai pas précisé ni insisté dessus donc je comprends que ça ait pu t’interpeller. En revanche je plaide coupable pour le baiser passionné avec la gamine dans les bras, je me suis un peu emballée je crois XD
      J’espère que la suite te plaira tout autant 🙂

Laisser un commentaire