Retour sur les soldes

Retour sur les soldes

La semaine dernière, du 2 au 4 juillet, nous avons lancé une opération « soldes » sur les prix en euro de tous nos titres déjà en vente. Les novellas, vendues entre 1,99 et 2,99 €, sont passées à 0,99 €, et les romans, vendus entre 4,99 et 5,99 €, se sont vus bradés à 1,99 € : en somme, entre 50 et 67 % de rabais.

Je suis consciente que la plupart de nos auteurs sont des inconnus du milieu littéraire, et que pour nombre de lecteurs, le risque ne vaut pas plus d’un ou deux euros… Qu’à cela ne tienne ! J’ai toujours défendu l’idée d’une littérature abordable pour tous, et les auteurs m’ont courageusement suivie dans l’idée que quelques lecteurs de plus valaient bien quelques euros de moins dans leur poche.

C’était la première fois que j’organisais une telle opération, et j’aimerais revenir brièvement sur les conditions techniques dans lesquelles elle s’est déroulée. Tout d’abord, je ne suis en lien direct avec aucun des revendeurs ou libraires en ligne qui proposent nos ebooks. Je passe par un distributeur pour vendre nos livres. Cela signifie que je ne fais affaire qu’avec lui, et que l’information est centralisée sur son site. Cette information est ensuite répercutée par mon distributeur chez les revendeurs. C’est à ce niveau que les inégalités interviennent : pour des raisons qui leur sont propres, certains revendeurs sont prompts à s’adapter, d’autres moins, ou encore, cela dépend des fois.

Pour cette raison, j’ai découvert qu’un changement de prix, surtout d’une durée si courte, ne pouvait être garanti chez tous les revendeurs, et surtout pas aux dates annoncées. Je me suis donc retrouvée avec des sites qui ont tardé à baisser les prix, d’autres qui ne l’ont jamais fait, et un site qui a tardé à remettre le prix d’origine à la fin de l’opération. Un désordre annoncé ! Les soldes, dans la forme que j’ai voulu leur donner, ne sont donc pas une bonne idée, et devront au moins être repensées.

Mais qu’en est-il des chiffres ? Cette baisse des prix a-t-elle eu l’effet escompté de gonfler les ventes ?

Malheureusement, pas vraiment. Cela fait déjà quelques mois que j’en ai l’intuition, et celle-ci s’est renforcée : dans la liste des facteurs qui poussent à l’achat, le prix est peut-être présent, mais il est tout en bas. Certes, nous avons enregistré au moins un vente de chacun de nos titres en soldes. Mais cela n’est un gain qu’en supposant que nous aurions vendu zéro, rien du tout, en l’absence de soldes. Or malgré des courbes de vente jusqu’à présent très tranquilles, rien ne permet d’avancer une hypothèse aussi pessimiste. Le mois dernier à la même époque, avec un titre de moins en vente (et qui ne se vend pas mal ce mois-ci), nous avions gagné davantage.

De toute évidence, ce n’est pas au niveau des prix que ça coince. Comme je l’ai dit plus tôt, je ne suis pas surprise. Mais désormais, au lieu de mon intuition, nous avons des chiffres. Les soldes, fausse bonne idée ? Cela en a tout l’air. Reste maintenant à en prendre acte et à se mettre au travail pour régler les vrais problèmes, qui ne sont pas des prix trop élevés.

Et puis, si vous voulez vraiment payer vos ebooks à des prix ridiculement bas… il y a l’abonnement, toujours en spécial !

1 commentaire
  1. Quand je vois que le dernier Dan Brown était en tête des ventes Kindle ces derniers jours bien qu’étant à 15,99€ (!!!!!), je me dis que non, le prix n’a rien à voir. Bien sûr, ça peut jouer des fois, quand on ne connaît pas et qu’on a envie de tenter quelque chose de différent, personnellement je me laisserai plus facilement tenter si c’est à bas prix. Mais je pense qu’il y a aussi le fait que la maison n’est pas encore très connue, et là, c’est aux auteurs et lecteurs de faire le boulot (que l’éditrice fait déjà très bien !). Pour ma part je vais tenter de faire encore un peu plus de pub pour Laska, qui le mérite bien, mon problème étant que mes amis Twitter et FB ne sont pas nécessairement fans de romance… du coup je profite de certains livres en particulier comme Going Wild dont je sais qu’il a le potentiel de plaire à certain(e)s !!

Laisser un commentaire