Samantha

Sam_petit

numérique : 5,99 € / 8,99 $
papier : 12,49 € / 17,60 $

Acheter (numérique ou papier) :

amazon.fr_logo · · amazon.ca_logo_RGB

Acheter (papier uniquement) :

createspace

Acheter (ebook uniquement) :

7switch-buy · · iBooks-buy · · kobo-buy · · fnac-buy

Auteur : Pauline Libersart

Cet ouvrage est également disponible en papier !

Nombre de pages : 250
Format : 5,5″ x 8,25″ (13,97 cm x 20,96 cm)
Broché, couverture souple

Série : Le Club des A
Genre : Romance contemporaine, Romantic suspense
Longueur : Roman (61 000 mots)
Sensualité : Chaud

Depuis l’affaire du tueur à la rose, il y a deux ans, l’inspecteur Terry McMillan n’a jamais oublié sa percutante rencontre avec Samantha Lowell. Ni le fait qu’elle l’a traité de minable, ni ses longues jambes sexy. N’empêche, il travaille mieux en solo. Alors, quand il est forcé de faire équipe avec elle, il fait tout pour s’en débarrasser !

Sam a intégré la police de Baltimore après l’AVC de son père. Pour être proche de lui, elle est prête à tout : à se confronter à un nouveau tueur en série, et même à subir l’hostilité de McMillan, alias Iceman. En revanche, assumer son attirance envers son séduisant collègue est une toute autre histoire…

Et avant qu’elle n’ait le temps de trouver une répartie spirituelle, il posa sa bouche dans son cou, juste dans le creux sous son oreille. Sam frissonna une nouvelle fois, de la tête aux pieds.

Idiote ! C’est Iceman, ton crétin de coéquipier.

Quand elle sentit la pointe de sa langue caresser sa peau, son cœur fit un looping. Elle faillit à nouveau le repousser.

Mais… il n’était pas obligé de faire ça… Sois pro, Samantha ! Joue ton rôle. Fais comme lui ! Fais semblant !

Au même instant, une des mains de McMillan se posa sur ses fesses, la plaquant plus étroitement contre lui ; l’autre appuya sa nuque, la faisant ployer pour la soumettre à ses baisers. Le corps de Sam se cambra sans lui demander son avis, et elle s’entendit gémir de plaisir. Spontanément, elle glissa ses mains à l’intérieur de sa veste pour effleurer son dos musclé.

Si leur façon de se tenir était indécente, elle était encore très innocente à côté des couples qui évoluaient autour d’eux dans les lumières tamisées.

« Tu as raison », chuchota-t-il à son oreille, tout en mordillant son lobe.

Sam mit une bonne seconde à comprendre sa phrase et à réussir à regrouper suffisamment de neurones pour répondre :

« À quel sujet ?

— Tu es plus grande que moi.

— Oh… »

Au temps pour elle. Si elle s’était attendue à quelque chose d’autre… quelque chose de plus séducteur, Iceman venait de la ramener sur terre.

« Ça te dérange, finalement !

— Non, dit-il en la regardant droit dans les yeux, amusé. J’aime qu’une fille soit à la hauteur des évènements. »

La jeune femme ne sut comment prendre le commentaire ni comment interpréter l’éclat malicieux dans son regard gris, d’habitude si opaque.

« Maintenant », chuchota-t-il.

Comme ils l’avaient répété, Sam fit semblant de trébucher et de se tordre la cheville. Compte tenu de la hauteur impressionnante de ses talons, le scénario était des plus crédibles. En clopinant, et soutenue par son partenaire, elle quitta la piste de danse. Ils s’arrêtèrent juste devant la porte de la cabine de sono. Aussitôt, l’un des malabars du club fonça sur eux.

« Vous ne pouvez pas rester là !

— Juste deux secondes, elle s’est tordu la cheville », cria McMillan pour dominer le son de la musique, tout en désignant Samantha qui massait sa cheville.

Debout, les fesses appuyées contre le mur, son genou très remonté, son buste très incliné, elle était un régal pour les yeux. L’homme de main ne se priva pas pour se rincer l’œil sous prétexte de la surveiller. Repoussé, Iceman se recula maladroitement, son coude heurta la clenche de la porte, qui s’ouvrit dans son dos. Déséquilibré, il faillit tomber à la renverse. Très embarrassé, il s’empressa de refermer le battant en s’excusant auprès du DJ.

Et de deux ! pensa Sam en se redressant.

La cabine de sono était insonorisée et équipée de lignes téléphoniques sécurisées. Stevens supposait que Danko y traitait certaines de ses affaires quand il voulait être sûr qu’aucune oreille indiscrète ne traînait.

Samantha adressa à son coéquipier un grand sourire hypocrite. Elle détestait qu’on la reluque de cette façon et, un jour ou l’autre, Stevens lui paierait ça, de l’avoir obligée à se servir de son corps pour détourner l’attention des vigiles.

McMillan la reprit dans ses bras et, trois secondes plus tard, ils étaient de nouveau au milieu de la piste de danse, se collant l’un à l’autre pour un slow langoureux.

« On arrive à l’épisode trois », lui rappela-t-il, le nez enfoui dans ses cheveux, son souffle chaud effleurant la peau sensible de son cou.

Il allait l’embrasser, c’était prévu dans le scénario… Ensuite, séance de pelotage intensif jusqu’à la fin de la chanson, puis ils s’éclipseraient vers les toilettes. Là, il faudrait qu’ils trouvent un moyen de se rendre tout au bout du couloir, pour coller sur la porte du bureau, ou au pire sur le mur de celui-ci, le mouchard spécial qu’il avait dans sa poche. Problème : le vigile en faction. Sam sentit la main de son partenaire sur sa nuque.

Ferme les yeux. Pense à autre chose, se dit-elle.

Seulement, quand la bouche chaude d’Iceman se posa sur la sienne, elle eut l’impression de recevoir une décharge électrique. Elle se redressa, recula légèrement la tête. Ce qu’elle vit dans son regard gris mit son cerveau en court-circuit. La seconde suivante, il reprit possession d’elle, et sa langue agile se faufila entre ses lèvres à la recherche de la sienne, qui s’offrit. La dernière pensée de Sam fut qu’il savait très bien ce qu’il faisait.

« Tout est cohérent, notamment au niveau de l’intrigue policière. Cette dernière est présente en tant que trame de fond du récit mais l’intrigue amoureuse prend clairement le dessus. … J’ai aimé la répartition des choses, tout était dosé comme je l’aurais souhaité ! » – Casscrouton

« Un coup de coeur total !! J’ai accroché dès le début : les personnages sont géniaux et l’histoire est top !! » – Au bout de vos plumes

« Une lecture addictive, facile et rapide à lire, avec des personnages bien exploités qui vous embarquent dans leur histoire sans effort. … on ne s’ennuie pas une seconde ! » – Bouquineuse-accro

« Le style de l’auteur est très agréable, fluide… Je recommande donc ce livre, que j’ai vraiment adoré. » – Karine (tahichaschronicles.com)

« L’auteur a réussi à concilier humour et émotion à merveille. J’ai souri et ri à plusieurs reprises… » – Monia Talma (Double Page)

1 commentaire
  1. Bonne conclusion pour la trilogie, plutôt bien équilibrée entre romance et policier. Dès le début, j’avais hâte de lire l’histoire de Sam et Terry, et je n’aurai pas été déçue ! Comme lu chez d’autres, ils forment un couple très sympathique, tout en gardant leurs défauts (Terry, quand on dit qu’il faut y aller lentement, il faut y aller lentement, zut !). J’ai également apprécié revoir les autres personnages de cette série et des « Pour un instant… ». L’histoire du Club des A se termine donc de manière tout à fait satisfaisante.

Laisser un commentaire